Pierre Bertrand - Colors

Pierre Bertrand - Colors

P

Cristal

Diplômé des Conservatoires de Nice et Paris, le saxophoniste Pierre Bertrand a fondé, en 1998, le Paris Jazz Big Band, avec Nicolas Folmer, le trompettiste de l'ONJ dirigé par Didier Levallet. Se sont ainsi succédé, avec parfois Eric Legnini au piano, les albums "A suivre", "Mediterraneo", "Paris 24h".

Par la suite, le saxophoniste a formé, en 2010, le groupe Caja Negra, au carrefour entre Méditerranée, Afrique et Amérique latine. Après "Joy" en 2017, la formation a proposé une relecture originale de la "Far East Suite" de Duke Ellington.

Voici que sort un nouveau projet, Colors, une nouvelle aventure en quintet.

A la trompette, le Suédois Anders Bergcrantz, qui a fondé un trio avec le saxophoniste Joakim Milder et a enregistré plusieurs albums, dont "Elevate", avec un orchestre symphonique.

Au piano et Fender Rhodes, Pierre-Alain Goualch très souvent sollicité par André Ceccarelli: "Le Coq et la pendule" puis "AnouGaro", en hommage au chanteur toulousain, puis "7000 Miles" avec David Linx.

A la contrebasse, un fidèle compagnon de route de David Linx, Christophe Wallemme, et, à la batterie, Laurent Robin qui a fait partie du Paris Jazz Big Band ("Paris 24h").

Pour cet album, Pierre Bertrand a composé huit thèmes inspirés par les tableaux très colorés de Jean-Antoine Hierro qui avait déjà collaboré aux pochettes de "Joy" et de "Far East Suite": huit compositions inspirées par un rapport entre couleurs et musique, de "Sanguine comme une orange" au jaune vif de "Sunshine".

Multi-instrumentiste, à la manière de Stéphane Guillaume, Pierre Bertrand passe d'un soprano incisif ("Sunshine", "Color blind") à un ténor à la sonorité chaleureuse ("You are my blood", "Breath slowly the life", "Be my angel", "Looking for eternity"), avec, à deux reprises une introduction tout en douceur à la flûte ("Sweet dreams", "Sanguine").

Anders Bergcrantz peut passer d'une attaque éclatante ("You are my blood") à une sonorité plus feutrée, notamment à la trompette bouchée ("Sweet dreams").

Des thèmes à l'énergie hard bop ("You are my blood") alternent avec des atmosphères plus intimistes ("Sweet dreams", "Be my angel", "Looking for eternity"). Les compositions laissent une large place à l'énergie de Pierre-Alain Goualch ("Sunshine", "You are my blood", "Breath slowly ou Sanguine") ou à la contrebasse très mélodique de Christophe Wallemme ("Sanguine") sous l'impulsion de la batterie de Laurent Robin (solo sur "Sanguine").

Un bel arc-en-ciel de couleurs musicales.

© Claude Loxhay



In case you LIKE us, please click here:



our partners:

Clemens Communications

 


 


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant


Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Jean-Jacques Pussiau
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken
Didier Wagner


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Werner Barth
José Bedeur
Henning Bolte
Erik Carrette
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Stephen Godsall
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Yves « JB » Tassin
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst