Pekka Pylkkänen / Eric Ineke - Nordic Bop

Pekka Pylkkänen / Eric Ineke - Nordic Bop

P

Challenge Records

Il est un jazz que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître (oui, je sais, Aznavour l’a presque dit avant moi), celui de ces petits maîtres qui ont vécu dans l’ombre des Américains en tournée européenne les accompagnant de club en club.

Eric Ineke fait partie de cette grande classe : Dexter Gordon, Eddie « Lockjaw » Davis, Johnny Griffin, Dave Liebman, Clifford Jordan, George Coleman, Grant Stewart, John Ruocco, … (pour preuve, ce cd paru en 2017 chez Daybreak/Challenge Records, et qui laisse une trace de chacun d’entre eux lors de tournées en Hollande et Belgique : « Let There Be Life, Love and Laughter, Eric  Ineke  Meets The Tenor Players » ) 

Sur le bien nommé « Nordic Bop », le batteur invite deux musiciens finlandais au cv déjà bien chargé, le sax alto et soprano Pekka Pylkkänen et le pianiste Mikaul Jakobsson, plus un jeune contrebassiste  estonien qui a déjà bien assimilé les racines du bop.

Huit titres de huit compositeurs différents emblématiques d’une période jazz entre hard bop et cool jazz : Gigy Gryce (« Nica’s Tempo »), George Coleman (« Amsterdam After Dark »), Jimmy Raney (« Signal »), Mal Waldron (« Left Alone »), Barry Harris (« Luminescence »), Bill Evans (« Very Early »), Dexter Gordon (« Montmartre ») et last but not least, Miles Davis « Pfrancing »).

Rien à mettre de côté sur cet enregistrement qui baigne de bout en bout dans la tradition, encore faut-il savoir la jouer et pour le tempo on peut compter sur Eric Ineke, comme sur le saxophoniste pour le son accrocheur, ou le pianiste au phrasé fluide, et le jeune Heikko Remmel dont la versatilité – il joue autant du classique que du jazz – et la maturité transpirent sur chaque pièce.

Rien de bien neuf, of course, mais chaque fois qu’Eric Ineke nous sort un nouvel album, l’amateur de jazz des fifties-sixties n’en sort jamais intact. Vous l’aurez compris, c’est mon cas !

© Jean-Pierre Goffin
Une collaboration JazzMania / Jazz’halo



In case you LIKE us, please click here:



our partners:

Clemens Communications

 


 


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant


Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Jean-Jacques Pussiau
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken
Didier Wagner


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Werner Barth
José Bedeur
Henning Bolte
Erik Carrette
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Stephen Godsall
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Yves « JB » Tassin
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst