Robert Jeanne: la force tranquille





Rencontré lors d'un concert au Centre Culturel d'Ans, en compagnie de Jacques Pirotton, Werner Lausher et Jan De Haas, le Liégeois Robert Jeanne se raconte.



Comment as-tu découvert le jazz?

J'ai découvert le jazz en écoutant une émission de radio: j'ai entendu Charlie Parker jouer Koko. Cela m'a bouleversé. J'ai acheté le disque, un 78 tours, mais comme je n'avais pas de tourne-disque, j'allais l'écouter chez un ami. Plus tard, je suis allé écouter en concert Bobby Jaspar, Jacques Pelzer et René Thomas. Ils jouaient des thèmes de Parker. Ils s'amusaient beaucoup. Alors, j'ai décidé d'acheter un saxophone, en revendant le violon de mon père. Voilà comment j'ai commencé, j'ai tout découvert en autodidacte.

Tu as retrouvé René Thomas par la suite…

Oui. C'est un voisin, le batteur José Bourguignon qui m'a introduit chez René Thomas qui habitait dans les environs. J'allais chez lui quasi tous les jours et j'ai travaillé mon saxophone. J'ai beaucoup joué avec René, en Belgique et à Paris. Il subsiste un témoignage de cette période sur l'album Guitar Genius.

Tu as aussi beaucoup écouté Stan Getz à qui tu as dédié ta composition Stan…

Oui, Stan Getz, mais aussi Zoot Sims et Al Cohn, des Four Brothers, quand j'allais à Paris avec René beaucoup de saxophonistes jouaient dans ce registre.


Quels ont été tes premiers groupes?

J'ai d'abord formé un quintet avec Milou Struvay à la trompette, nous avons notamment joué au festival de Comblain. Puis, j'ai formé un quartet avec le pianiste Léo Fléchet, un ami de René, avec Jean Lerusse à la contrebasse et Félix Simtaine à la batterie. On a beaucoup joué, on a accompagné Chet, Slide Hampton, Dizzy Reece et on est souvent allé à Paris avec René Thomas.

J'ai ensuite fait partie de Cosa Nostra du pianiste hollandais Jack Van Poll, avec l'Américain Charlie Greene à la trompette. On devait enregistrer, Jack m'a donné les partitions, or moi, je jouais d'oreille. Alors, j'ai suivi des cours de solfège à l'Académie Grétry à Liège. Avec Cosa Nostra, à Prague, nous avons joué en première partie des Jazz Giants: Thelonious Monk, Dizzy Gillespie, Sonny Stitt, Kay Winding, Al Mc Kibbon et Art Blakey: un grand souvenir. Quand on est entré sur scène Dizzy est venu saluer Charlie Green.

Par la suite, tu as rejoint Solis Lacus...

Vers 1974, Richard Rousselet m'a proposé de rejoindre Solis Lacus, un groupe de jazz rock avec Michel Herr, Nicolas (Nick) Kletchkovsky à la basse et, à la batterie, Félix Simtaine ou Bruno Castellucci. Nous avons notamment joué lors du concert hommage à René Thomas au Conservatoire de Liège, un concert qui rassemblait les amis de René: Jacques, Michel Graillier, Bernard Lubat ou Jimmy Gourley.. Une vidéo a été enregistrée à cette occasion. C'est avec Solis Lacus que j'ai enregistré mon premier LP qui a été réédité depuis sous forme de CD.


avec Richard Rousselet 


Tu as retrouvé Félix Simtaine à diverses reprises...

Je l'ai d'abord retrouvé au sein de Saxo 1000, un groupe réuni en hommage à Bobby Jaspar et René Thomas: il y avait une belle section de saxophones avec Jacques Pelzer, Steve Houben, John Ruocco, Henry Solbach au baryton et moi. Ensuite, j'ai rejoint son Act Big Band qui a enregistré son premier LP pour le label LDH. J'avais aussi fait partie de l'orchestre réuni autour de la chanteuse suisse Christine Schaller et Charles Loos, un avant-goût d'Act Big Band. Par la suite, Pierre Vaiana m'a remplacé.

Parle nous de tes albums personnels…

J'ai d'abord enregistré un LP en quartet avec Léo Fléchet au piano, André Klenes à la contrebasse et Stefan Kremer à la batterie. Cet enregistrement a ensuite été repris sur le CD Quartets en 1992, un album qui comprenait un deuxième quartet avec Mimi Verderame à la guitare, Sal La Rocca à la contrebasse et Frédéric Jacquemin à la batterie, avec, au répertoire, ma composition Stan.

Au sinon, j'ai enregistré The Maastricht Sessions avec le guitariste hollandais Joep Van Leuwen et Jean Borlée à la contrebasse. J'ai ensuite enregistré Blue Landscape, titre emprunté à Ivan Paduart, avec une équipe de rêve: Michel Herr au piano que j'avais croisé dans Solis Lacus, Saxo 1000 et Act, à la contrebasse, Jean Warland qui a notamment joué avec le Kenny Clarke-Francy Bolland Big Band et Félix, l'ami de toujours avec qui j'avais beaucoup joué en compagnie de René Thomas. Sur cet album, figure ma composition Mister A.C., un morceau dédié à Al Cohn. Sur l'album, il y a aussi First Song, une composition de Charlie Haden: un compositeur que j'adore. C'est une musique qui me va bien.

Le dernier album sorti, c'est Awèvalet, titre wallon emprunté à Bobby Jaspar, un album en quartet avec Mimi Verderame à la guitare.


Tu as souvent joué avec des guitaristes…

Oui, avec René, Mimi, Joep Van Leeuwen, Jacques Pirotton et l'Allemand Norbert Scholly du trio SKR. Dans les clubs, il n'y a pas fatalement de piano, ou alors de piètre qualité, avec une guitare, pas de problème.

Que vas-tu jouer ici à Ans?

Beaucoup de compositions de Charlie Haden, un compositeur que j'adore, notamment le quartet West. C'est une musique qui me va bien. Ici, je n'ai pas décidé de reprendre First Song, je le jouerai par contre au Pelzer Jazz Club en novembre.


Concert

Liège, 28 novembre 2018, Pelzer Jazz Club



Ron Van Rossum, Richard Rousselet, Robert Jeanne, José Bedeur en Felix Simtaine


Texte © Claude Loxhay  -  photos © jeanschoubs
Interview publié par jazzaroundmag


our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée

VKH Torhout

 

Special thanks to our photographers:

Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Robert Hansenne
Stefe Jiroflée
Jos L. Knaepen
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Robin Arends
Marleen Arnouts
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Loffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Iwein Van Malderen
Olivier Verhelst