Klaus Koenig Jazz Live Trio - Night Thoughts

Klaus Koenig Jazz Live Trio - Night Thoughts

K

TCB/Challenge Records

Voilà un pianiste dont le nom dit quelque chose : un trio avec Isla Eckinger (qu’on a entendu avec Chet Baker) et Pierre Favre à la batterie. Un trio qui a fait les beaux jours des sessions de la Radio suisse en accompagnant des dizaines d’invités américains comme Dexter Gordon, Phil Woods, Clark Terry, Art Farmer… mais aussi la descendance européenne du jazz d’outre-atlantique avec Albert Mangelsdorff, Franco Ambrosetti, Gianni Basso…

La formule trio s’est aussi étendue avec trois souffleurs pour former le group « Magog » expérimentant la parfaite égalité entre ses membres. Durant une quinzaine d’années –  entre 1998 et 2013 – le pianiste dut stopper sa carrière suite à des problèmes d’articulation aux deux mains. Il revenait dans le circuit avec un quintet en 2014 et avec sa formation de prédilection, le trio. Une formule qu’il voulait complètement libre et équilibrée, chacun à l’instar du trio de Bill Evans, étant un des côtés du triangle équilatéral ; Klaus Koenig n’a jamais parlé de « mon trio », mais bien de « notre trio », une philosophie égalitaire née de la fin des années 60 et des années 70 où le free jazz européen avait le vent en poupe. Avec deux jeunes musiciens suisses – Patrick Sommer à la basse et Andi Wettstein à la batterie – Klaus Koenig connaît une véritable renaissance qu’illustre « Night Thoughts »

L’album s’ouvre sur l’énergique « Lefthander’s Blues », un blues dans la tradition avec une rythmique dans le temps et un piano souvent décalé un peu à la Monk, parfaite introduction à l’univers du pianiste. Suivent trois pièces en tempo lent, délicieuses ballades où on découvre entre autres le phrasé mélodieux du bassiste sur « Night Thoughts ». « Café de la Renaissance » reflète l’indépendance que chaque membre du groupe prend dans la construction d’un morceau où le drumming impétueux et inventif de Wettstein séduit à tout moment. « Song For Gianni » est un hommage au saxophoniste ténor italien Gianni Basso que Koenig a souvent accompagné ; un thème très libre où s’enchevêtrent les trois voix du trio avec une magnifique complicité. Curiosité de l’album, « Gog’s Dreams » est une pièce en solo –composition de Koenig comme les sept autres titres de l’album – évoquant les années free, mais aussi les expérimentations de la musique contemporaine autour du piano : claquements de porte, bruitages divers, percussion, cette œuvre sous-titrées « Nocturnal Piece for piano, percussion and scissors » rappelle l’intérêt des musiciens germaniques pour un jazz free délivré de l’influence américaine.

Jean-Pierre Goffin


© Palma Fiaccco


In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Jean-Jacques Pussiau
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Werner Barth
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Stephen Godsall
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Yves « JB » Tassin
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst