Keith Jarrett - Bordeaux Concert

Keith Jarrett - Bordeaux Concert

K

ECM

Pile cinquante ans que sortait le premier album solo du pianiste, aussi son premier album sur le label ECM : « Facing You », considéré par beaucoup comme un de ses meilleurs solos, ce qui n’est pas peu dire vu la pléthore d’enregistrements sortis depuis, tous aussi saisissants, lyriques, inventifs, bref brillants les uns que les autres.

Ce concert à Bordeaux fait partie de ces dernières apparitions en public. Pour ma part, mon dernier parmi les dizaines de concerts en trio ou solo auquels j’aie assisté, m’a laissé un souvenir amer plutôt qu’impérissable, non par la qualité du concert mais par son déroulement : remarques sèches dès l’entrée en scène sur les gens qui voudraient faire des photos, interruption lors de  l’intro parce qu’une personne toussote et commentaire désagréable, leçon donnée au public sur l’importance de son art…. Le plaisir de l’écoute était passé. Et plus d’un spectateur, pianistes présents inclus, ont dit ce soir-là qu’on ne les y reprendrait plus à ce Keith Jarrett-là. C’était le 13 novembre 2015, le soir de l’horreur au Bataclan.

Aujourd’hui, je dois avouer qu’écouter ce « Bordeaux Concert » m’a fait un bien fou, comme si je me réconciliais avec quelqu’un que j’aime et que je croyais avoir perdu. Car tout Jarrett se trouve dans ces treize improvisations à l’Opéra National de bordeaux : le lyrisme, le blues, le folk, le classique, le contemporain, le country, le boogie, les silences, les fulgurances. C’est d’une beauté limpide, d’un toucher divin qui fait qu’un piano joué par Jarrett ne ressemble pas au même joué par un autre. Et si le compte-rendu du concert extrait du  journal Le Monde croit judicieux d’évoquer Nietsche et Bataille pour parler de la musique de Jarrett ce soir-là, je n’ai eu besoin que de mes tripes et de mon coeur pour en apprécier chaque note.

© Jean-Pierre Goffin
Une collaboration JazzMania / Jazz’halo


In case you LIKE us, please click here:



our partners:

Clemens Communications

 


 


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant


Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Jean-Jacques Pussiau
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken
Didier Wagner


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Werner Barth
José Bedeur
Henning Bolte
Erik Carrette
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Stephen Godsall
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Yves « JB » Tassin
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst