François Bernat Quartet - Winter Suite

François Bernat Quartet - Winter Suite

F

Jazz Family

Le contrebassiste François Bernat a poursuivi ses études au Centre des Musiques Didier Lockwood et au Conservatoire de Bobigny. Il a formé un premier quartet déjà avec le saxophoniste Frédéric Borey et le guitariste Antonino Pino pour un hommage à Miles.

Voici qu'il présente un nouveau quartet à deux souffleurs. D'une part, le saxophoniste ténor Frédéric Borey qu'on connaît bien en Belgique pour le quartet Lucky Dog avec Yoann Loustalot (tp), le 'BUTTERFLIES' Trio et Unitrio (album ‘Picasso’). Au trombone, Paco Andreo qui a étudié au Conservatoire de Chambéry puis à Paris et, en 2013, il a gagné la Manhattan School of Music. Il a formé un trio avec Jeff Ballard et enregistré ‘Hopper's tales’ avec le quartet P4ctet. Enfin, à la batterie, Stéphane Adsuar qui a étudié aux Etats-Unis avec Terri Lyne Carrington et Ralph Peterson.

Le présent album est évidemment centré sur cette ‘Winter Suite’ en six parties: trois mouvements d'ensemble et trois "solos". La suite s'ouvre sur une intro très mélodique jouée en solo par la contrebasse lyrique à souhait, le premier mouvement réunit les quatre musiciens pour un rythme saccadé avec les souffleurs à l'unisson, la troisième partie est consacrée à un solo tout en finesse de la batterie, dialogue entre la grosse caisse et les baguettes sur caisse claire et toms, le deuxième mouvement dédié au quartet se déroule sur un rythme assez lent, avec ténor à la sonorité veloutée et trombone plus agressif, suit le "Horns Solo" qui exprime toute l'empathie réunissant ténor et trombone,  pour déboucher sur le troisième mouvement, sorte de course poursuite au rythme rapide.

Avant cela, cinq autres compositions originales de Bernat. ‘Métro Hoche’ ouvre l'album: un beau dialogue entre le ténor à la sonorité lisse et le trombone plus grave. ‘Révolte’ s'ouvre sur une ligne de basse obsédante sur laquelle viennent se lover ténor et trombone à l'unisson. ‘Manuela’ se déroule sur un tempo assez lent introduit par la rythmique. ‘Bons baisers de Pantin’ est un thème sautillant, sur tempo vif soutenu par un jeu de balais galvanisant. ‘Strange Walk’, enfin, se présente comme une ballade jouée à l'unisson.

Un jazz post bop aux subtiles alliances sonores qu'on espère découvrir en concert.

© Claude Loxhay
Une collaboration JazzMania / Jazz’halo



In case you LIKE us, please click here:



our partners:

Clemens Communications

 


 


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant


Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Jean-Jacques Pussiau
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken
Didier Wagner


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Werner Barth
José Bedeur
Henning Bolte
Erik Carrette
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Stephen Godsall
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Yves « JB » Tassin
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst