Eve Beuvens - Inner Geography

Eve Beuvens - Inner Geography

E

IGLOO Records

Pour les trente ans de son label, IGLOO avait eu l’idée de publier plusieurs albums de jeunes musiciens parmi lesquels « Noordzee » d’Eve Beuvens , un trio additionné d’un saxophoniste-clarinettiste, Joachim Badenhorst, où on découvrait une musicienne sensible et créatrice d’atmosphère.

A suivi un projet tout à fait différent, initié par une carte blanche au Gaume Jazz, tout comme la sortie qui nous occupe aujourd’hui. Ensuite, lorsque nous évoquions le précédent projet de la pianiste, « Looking Forward » avec le saxophoniste Mikael Godée, nous parlions de son plus beau projet à ce jour. Avec ce solo, il s’agit sûrement de son album le plus personnel, celui qui touche le plus profondément à la personnalité d’Eve Beuvens. Le projet qui sort ce mois-ci révèle une pianiste à la sensibilité profonde.

« Inner Geography » touche sans doute le plus à la personnalité de la musicienne et sublime un toucher délicat et atmosphérique. Dès les premières notes de « Phagocyte », la résonance du Steinway du studio de Daniel Léon nous submerge d’émotion, le jeu de pédales sonne comme un écho d’une ampleur sombre et mystérieuse. Compositions-improvisations personnelles suggèrent un parfaite constance d’atmosphère que l’on retrouve aussi dans une reprise magnifique de « Jolene » de Dolly Parton qui joue plus sur l’intimité du thème que la version originale. On sent les influences  assimilées d’un Bill Evans, ou d’Ellington ( « Caravan » se dévoile au bout d’une improvisation déjà marqué de l’esprit ellingtonien) de Dollar Brand sur « Rain Drops Moving on a Window », de Schönberg ou du pianiste japonais Masabumi Kikuchi.

Aucun effluve de notes, de passage virtuose, tout l’art d’Eve Beuvens réside en sa capacité à transmettre des émotions par la délicatesse, la finesse de son toucher qui nous plonge dans son univers à la fois simple et imagé.

Des images que les titres des compositions inspirent, et que la pianiste laisse sur un titre à l’appréciation de l’auditeur : « You Own Title to this Song ».

© Jean-Pierre Goffin
Une collaboration JazzMania / Jazz’halo



In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Jean-Jacques Pussiau
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Werner Barth
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Stephen Godsall
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Yves « JB » Tassin
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst