Avishai Cohen - Two Roses

Avishai Cohen - Two Roses

A

Naïve

Avishai Cohen ne laisse jamais indifférent. Que ce soit en trio, en petite formation avec quatuor à cordes et hautbois (le sublime « Almah », huit ans déjà), en solo (ses sessions pendant le confinement), tout résonne en nous comme, il le dit lui-même, « une musique qui vient du cœur et de l’âme. »  Avec « Two Roses », il réalise un nouveau rêve : jouer ses compostions – la plupart des titres de l’album – accompagné de Elchin Shirinov au piano (déjà sur «Arvoles »), un vieux complice, Mark Guiliana à la batterie et, un grand orchestre : l’Orchestre Symphonique de Gothenburg au grand complet.



© D4S.Bernard RIE

En ouverture « Almah Sleeping » sonne déjà très B.O. de grande production hollywoodienne, et ce n’est pas une critique (!) car cette mélodie est saisissante, émouvante, bref magnifique. A travers les compositions du contrebassiste, on sent les multiples influences qui jalonnent son parcours : le jazz, le folklore de son pays – « Morenika », « Two Roses » -, mais aussi la musique nord-africaine, du Proche Orient, du monde slave, des touches qui donnent à la musique un caractère romantique qui colle parfaitement avec l’ampleur de l’orchestre symphonique.

Et puis, il y a deux reprises jazz qui à elle seules, méritent le détour, et pas seulement parce qu’il s’agit de deux de mes standards préférés : « Nature Boy » de Eden Ahbez et chanté par Avishai Cohen est un petit bijou de délicatesse et que dire de « A Child is Born » de Thad Jones déjà réarrangé précédemment par le contrebassiste et qui avec l’orchestre symphonique prend une nouvelle dimension. « Entendre des chansons de la trempe de « Morenika » ou « Puncha Puncha », c’est comme regarder un film, et changer d’époque, se retrouver dans un temps où rien n’est pareil. »

A l’époque actuelle où vraiment rien n’est pareil, la musique d’Avishai Cohen, paisible et sublime, fait un bien fou.



D4S.Bernard RIE

© Jean-Pierre Goffin
Une collaboration JazzMania / Jazz’halo



In case you LIKE us, please click here:




Foto © Leentje Arnouts
"WAGON JAZZ"
cycle d’interviews réalisées
par Georges Tonla Briquet




our partners:

Clemens Communications





Hotel-Brasserie
Markt 2 -
8820 TORHOUT

 


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant


Claude Loxhay
(18/02/1947 – 02/11/2023)
foto © Marie Gilon


Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Philippe De Cleen
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Serge Heimlich
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Simas Martinonis
Nina Contini Melis
Anne Panther
Jean-Jacques Pussiau
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken
Didier Wagner


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Werner Barth
José Bedeur
Henning Bolte
Erik Carrette
Danny De Bock
Denis Desassis
Pierre Dulieu
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Stephen Godsall
Jean-Pierre Goffin
Claudy Jalet
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Ieva Pakalniškytė
Anne Panther
Etienne Payen
Jacques Prouvost
Yves « JB » Tassin
Herman te Loo
Eric Therer
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst