Artvark Saxophone Quartet - Mother of thousand

Artvark Saxophone Quartet -  Mother of thousand

A

OINK Artvark / Stilletto

Si vous étiez au Jazz!Brugge de 2012, un concert doit vous avoir marqué: la chanteuse "classique" Claron McFadden, premier rôle de l'opéra ‘The Woman who walked into doors’ de Kris Defoort, une des voix du ‘Strange Fruit’ de Fabrizzio Cassol, l'initiatrice du projet ‘Secrets’ avec le trio Massot-Florizoone-Horbaczewki, venait de se produire, réellement entourée par l'Artvark Saxophone Quartet. A l'inverse d'autres quatuors de saxophones, figés dans une immobilité hiératique, les quatre Hollandais déambulent sur la scène, forment des duos, encerclent la vocaliste pour mieux la lover dans la musique. Claron Mc Fadden venait d'enregistrer ‘Sly meets Callas’...

Ici, l'Artvark sort son dixième album. Ce quatuor, aux motifs hypnotiques mêlés de blues comme d'élans vers la musique répétitive, réunit quatre saxophonistes de premier plan. A l'alto, d'une part, Rolf Delfos, membre du sextet The Houdini's avec Angelo Verploegen à la trompette, d'autre part, Bart Wirtz, qui a joué avec Nicholas Payton et enregistré ‘Prologue’ en quartet. Au ténor, Mete Erker, qui a côtoyé les pianistes Jeroen Van Vliet et Harmen Fraanje, ainsi que Anton Goudsmit, le guitariste cher à Eric Vloeimans. Au Baryton, Peter Broekhuizen qui, avec Rolf Delfos, fait partie de The Auratones.

Le quatuor a croisé la route de Peter Erskine, Doudou N'Diaye Rose ou Chris Potter. En Parallèle avec l'album ‘Trance’ de 2017, les quatre mousquetaires ont créé les projets ‘Bosch in bed’ ou  ‘Einstein on the beach’ en collaboration avec Philip Glass. Ici, la référence, outre un hommage à Adolphe Sax, est la musique d'Arvo Pärt.

Si d'habitude les quatre saxophonistes à la complicité empathique présentent des compositions, en référence avec l'un ou l'autre univers artistique, ici, ils se sont rassemblés en studio, sur base de courtes idées pour des compositions spontanées à créer et développer sur place, avec recours à des "cadres" hors normes. ‘Mother of thousand’ fait référence à une plante à la croissance exponentielle, en parallèle à cette composition non écrite mais élaborée en commun, avec une intro jouée au ténor.


‘Stinks’ incarne pleinement la complémentarité entre les quatre saxophones, le solo d'alto joué par Bart Wirtz, est enregistré de manière originale avec un iPhone. ‘We're gonna believe’, conçu en plein lockdown, incarne une volonté d'introspection. ‘Cataphyll’, inspiré de la vie éphémère d'une feuille, a été la première plage enregistrée lors de ce projet, elle met en évidence un solo de baryton, avec un "snare drum" placé entre le saxophone et le micro. ‘Inner circle’ est joué par quatre saxophones originaux, conçus par Adolphe Sax lui-même au 19e siècle, des instruments issus de la collection de Leo van Oostrom. Le solo d'alto est joué par Rolf Delfos. ‘A slide's nest’, avec Leo van Oostrom en invité, est joué par trois "swanee sax" et deux saxophones à coulisse conçus en 1920, est inspiré d'une pièce d'Arvo Parts. ‘Solstice’, en référence au coucher de soleil, convie le batteur Mark Schilders en fin de thème. ‘Narayama’, inspiré d'un film d'Imamura, est ponctué par un solo de baryton.  

‘Glassy’, en référence à la musique de Philip Glass, se ponctue par un solo d'alto. ‘Not a stone’ a été conçu durant un exercice d'improvisation comme ‘M64’. ‘Pulse’ est à la recherche d'une certaine sérénité. ‘Quadrivium’ est conçu comme une union entre arts et science. Pour finir Ubiquitus’ inspiré par la grande ourse se clôt avec un solo de Bart Wirtz.

Un album passionnant de bout en bout qui crée un pont entre jazz, musique contemporaine et musique répétitive.

© Claude Loxhay
Une collaboration JazzMania / Jazz’halo



In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Jean-Jacques Pussiau
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Werner Barth
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Stephen Godsall
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Yves « JB » Tassin
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst