TS005

Musicus Mobilis
Rudy De Sutter

"Un beau disque, raffiné et agréable, par un musicien à l'humeur changeante qui n'aurait pu mieux choisir le titre de son oeuvre : Musicus Mobilis !"
Pierre Dulieu


RUDY DE SUTTER – MUSICUS MOBILIS


1) Pink Seahorse
2) Island Of Tenderness
3) Marguerite
4) Feet Of Quick Lime
5) Blue, Yellow & Red
6) Gymnopedie I (Erik Satie)
7) 2 in 1
8) PM (Chick Corea / arr. Rudy De Sutter)
9) The Perfect Piece
10) Bill’s Hit Tune (Bill. Evans / arr. Rudy De Sutter)
11) Greenland Story
12) Pavilion (near the forest)
13) The Poet & Donkey
14) Imagine, In diesen heil’gen Hallen, Ode to Joy (John Lennon / Wolfgang Amadeus Mozart / Ludwig van Beethoven / arr. Rudy De Sutter)

All compositions by Rudy De Sutter except where mentioned

Rudy De Sutter: acoustic piano, voice

recorded at LYRISCH PAVILJOEN “de bron” Sint-Joris-Weert (Belgium), June 5, 1997 by Danny Willemyns

art work: Leopold Liou


SOME REVIEWS:

"Rudy de Sutter, que l'on connaissait déjà avec l'album Acoustic Dialogues enregistré en duo avec le guitariste Gilbert Isbin, vient de sortir son nouveau compact, soit près de 72 minutes de musique interprétée au piano acoustique. Venu du classique, de Sutter reste assez proche de ses origines en délivrant un discours qui emprunte à la musique improvisée, comme la conçoivent parfois Keith Jarrett ou Chick Corea dans leurs pages en solo les plus méditatives, et davantage encore à la musique européenne. En plus de ses dix compositions personnelles sont ainsi présentées des relectures de Bill Evans, de Chick Corea, et d'Erik Satie ainsi qu'un très beau morceau inspiré par des thèmes de Mozart, de Beethoven et par la chanson Imagine de John Lennon. Evidemment, l'ensemble ne procède pas, sinon incidemment, du jazz proprement dit. Les cadences n'ont rien à voir avec une quelconque pulsation et la fluidité des phrases est parfois exacerbée pour faire naître la rêverie, qui est encore renforcée par l'usage de la voix planant sur cette belle composition nommée Marguerite. Ce vagabondage musical, dont le moindre attrait n'est pas la retenue naturelle, est bien une oeuvre personnelle dont la richesse s'accroît de tout ce qu'elle emprunte. Et de Sutter ne se plie à aucune obligation, à aucun style, à aucun caprice sinon celui de son imagination fertile souvent tendre, parfois mélancolique, mais aussi suffisamment curieuse pour inciter le pianiste à explorer de nouvelles saveurs. Ainsi, quelques morceaux comme Blue, Yellow & Red, The perfect Piece ou Greenland Story sont nettement plus contemporains dans leur essence et sont la preuve que de Sutter s'intéresse à beaucoup plus de choses qu'une écoute superficielle pourrait le laisser supposer. Production claire, son parfait, le compact est doté, comme d'habitude chez Jazz’halo, d'une pochette représentant une peinture moderne que l'on imagine associée à la musique, en l'occurrence l'Intériorité Passionnée de Léopold Liou. Un beau disque, raffiné et agréable, par un musicien à l'humeur changeante qui n'aurait pu mieux choisir le titre de son oeuvre : Musicus Mobilis !"
Pierre Dulieu in http://users.skynet.be/sky19290/archives.htm


"Comme Gilbert Isbin, avec qui il a joué en duo et trio (avec Philippe Deschepper en invité), Rudy de Sutter est tenant de cette musique actuelle qui veut mèler improvisation et raffinement de l’écriture, et pour cela, aspire à lever les frontières entre jazz (de Sutter interprête notamment PM de Corea et Bill’s hit tune d’Evans), héritage de la musique classique (d’oū la présence au répertoire d’une Gymnopédie de Satie et d’un extrait de Beethoven) au folk music (avec Imagine de Lennon au milieu de compositions personelles). On devine tout de suite les rélicences de certains puristes: absence de swing, intellectualisme, fadeur voire mièvrerie ą laquelle peuvent confiner les effets vocaux sur Marguerite. Le sens mélodique du pianiste, l’assurance de son toucher permettent cependant de déposser une premičre impression de froideur pour déboucher, un peu comme chez Jean-Christophe Renault ou chez l’Anglais John Law, sur une musique méditative aux charmes obsessionels.
Le Musicus Mobilis de Rudy de Sutter manifeste un esprit d’ouverture qui mérite une écoute attentive."
Claude Loxhay, Jazz@round (n°17, 1998, B)

In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Stephen Godsall
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst