Lisa Cat-Berro - Good Days Bad Days

Lisa Cat-Berro - Good Days Bad Days

L

Gaya / L'Autre Distribution

Il ne faut pas confondre Sonia Cat-Berro et Lisa. La première, chanteuse grande admiratrice d'Ella Fitzgerald et Sarah Vaughan a notamment enregistré "Keep in touch" (album de 2003) et Lisa Cat-Berro, chanteuse mais aussi saxophoniste alto, qui est membre du Lady Quartet de Rhoda Scott (albums "Lady Quartet" en 2007, "We free Queens" en 2016), complice de la harpiste Isabelle Olivier et qui a déjà enregistré "Inside Air" en 2013 avec le même trio rythmique qu'ici.

Aux guitares, Julien Omé, qui a étudié au Conservatoire de Paris (classe de Dré Pallemaerts et Riccardo Del Fra, entre autres) et qui a fait partie de la Société des Arpenteurs de Denis Colin, comme de l'ONJ de Daniel Yvinec ("Subject to change").

A la basse, Stéphane Decolly, qui a étudié au Conservatoire d'Orléans et a suivi des stages avec Aka Moon et Hatzi. Il fait partie du groupe de Thomas de Pourquery et du Grand Orchestre du Tricot.

A la batterie, Nicolas Larmignat, membre du X'Tet de Bruno Regnier et qui a côtoyé le pianiste Yvan Robillard, le bassiste Jeremy Lirola et notre compatriote Jozef Dumoulin.

Au répertoire, neuf compositions de Lisa et une de Julien Omé, 'Reincarnation part II'.

Là où Sonia s'inscrit dans la tradition des grandes chanteuses noires, Lisa a une voix limpide, cristalline, aux inflexions pop/folk comme sa sonorité fluide à l'alto. Plusieurs thèmes sont joués en quartet avec le seul saxophone alto, au travers de ballades au lyrisme mélodique assumé ('Les fleurs de Sakura', 'Good days bad days', 'Fifty Four'), d'autres sont bercés par la voix fluide souvent doublée par des effets d'écho comme un choeur ('Water Girl', 'Changing time', 'Reincarnation Part I', 'I lost your love') et d'une envolée de saxophone alto.

Julien Omé peut passer d'une guitare acoustique ('Water Girl') à une guitare électrique aux multiples effets ('Waiting for you'). Sur 'Reincarnation II', Lisa reprend un extrait d'interview de J. Krishnamurti, penseur indien en vogue dans les années 60 ("Is there any survival after death? ") avec chant du saxophone en contreplan et sur 'Un autre jour sans toi', elle reprend un extrait du dialogue du film César et Rosalie d'Yves Sautet, qui est dit par l'actrice Anouk Grinberg, toujours en dialogue intime avec l'alto très lyrique.

Un album très personnel dans lequel le charme de la voix se lie à celui du saxophone.

© Claude Loxhay



In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Jean-Jacques Pussiau
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Werner Barth
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Stephen Godsall
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Yves « JB » Tassin
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst