Livre-Disque: Je suis sur des braises en attendant ton retour

Livre-Disque: Je suis sur des braises en attendant ton retour




Témoignages et analyse


L'éditeur :


Phonofaune édite des livre-disques, de vrais objets de collection destinés à traverser les âges, là où certains préfèrent aujourd’hui un téléchargement éphémère et fragmenté. L’éditrice Delphine Lagache vient de produire ce bel objet, "Je suis sur des braises en attendant ton retour", un "hommage au combat pour la liberté au travers de dix personnalités", des militants célébrés par la musique du quartet de Sébastien Texier et Christophe Marguet, "We Celebrate Freedom Fighters", par les poèmes de Dominique Sampiero et les dessins de Sylvie Serprix. Orientée vers un public adulte, Phonofaune est la maison-sœur de l’éditeur Dans la Forêt qui publie des livre-disques destinés à la jeunesse.


Les dix personnalités célébrées:


Claudia Andujar
: photographe et photojournaliste brésilienne, qui milite en soutien au peuple Yanomami, peuple indigène des forêts d'Amazonie;

Aimé Césaire : écrivain martiniquais, auteur de Cahier d'un retour au pays natal, fondateur, avec Léopold Sédar Senghor et Léon Damas, du mouvement de la négritude qui revendique ses origines africaines, sa riche culture ("Black is beautiful");

L'inconnu de Tian'Anmen : seul sur l'immense place de Pékin à se planter comme un I face aux chars, symbole de la liberté face à la force des armes;

James Baldwin : écrivain noir américain, proche de Malcolm X, en lutte contre la ségrégation raciale, un des premiers à revendiquer haut et fort son homosexualité, auteur de The Fire next time (cfr A lover's question de David Linx);

Louis Coquillet : cheminot communiste qui, en actes de résistance, a multiplié sabotages et attentats visant le nazisme, il a été fusillé en 1941;

Gisèle Halimi : avocate qui a défendu les militants favorables à l'indépendance de l'Algérie, militante féministe, défenseuse de l'avortement et de la pénalisation du racisme;

Rosa Parks : célèbre, à l'époque la plus vive de la ségrégation raciale aux Etats-Unis, pour avoir refusé de céder sa place dans le bus à une personne blanche;

 
Sitting Bull - Illustration de Sylvie Serpix

Sitting Bull : Amérindien Dakota qui a résisté face à l'armée blanche, grand vainqueur, face au général Custers, de la bataile de Little Big Horn.
Olympe de Gouges: auteure de la Déclaration des Droits de la Femme et de la Citoyenne, en pleine révolution française, militante du mouvement opposé à l'esclavage. Elle fut guillotinée en 1793;

Simone Weil  (à ne pas confondre avec Simone Veil) : philosophe et résistante, chantre de la révolution prolétarienne.




© Jérôme Prébois


Les musiciens :


Sébastien Texier :


© Jérôme Prébois

Le fils du contrebassiste Henri Texier, il a rejoint l'Azur Quintet pour "Mosaïc Man" (1998) et, à partir de là, a fait partie de toutes les formations du contrebassiste (albums "Remparts d'argile", "Canto Negro", "Vivre", "Water Alert", "Dakota Mab", "Sky Dancers", "Holy Lola", "Sand Woman", "Chance", "Concert Anniversaire: 30 ans de Label Bleu"): une musique qui témoigne de son époque et de ses problématiques (les Amérindiens,  l'eau...). Parallèlement, il sort l'album Résistance poétique, qui scelle la coopération avec Christophe Marguet. Le trio devient quartet avec For travellers only.


Christophe Marguet :

 
© Jérôme Prébois

Il rejoint le Strada Sextet d'Henri Texier ("Vivre", "Water alert") mais aussi le quintet Nord-Sud ("Canto Negro"), il participe ainsi au témoignage citoyen du contrebassiste. A côté de cette collaboration, il participe au trio puis quartet Résistance poétique avec Sébastien Texier, au quartet de "For Travellers only", il enregistre "Looking for Parker" avec Géraldine Laurent et "Happy Hours" avec Yoann Loustalot.


Manu Codjia :


© Jérôme Prébois

Un autre fidèle d'Henri Texier, du Strada Sextet à la Carte blanche pour les 30 ans de Label Bleu, il a enregistré avec Daniel Humair, Erik Truffaz, l'ONJ de Paolo Damiani, a enregistré un album personnel avec Geoffroy Tamisier (tp) et Georgui Kornazov (tb).


François Thuillier :


© Jérôme Prébois

Diplômé du Conservatoire de Paris, il est, avec Michel Godard, le tubiste de référence en France: Tubapack, Jazz Ensemble de Patrice Caratini, MegaOctet d'Andy Emler, Danzas de Jean-Marie Machado.



Propos recueillis :

Comment est né le projet de quartet?

Christophe Marguet : Ce projet est né très naturellement à un moment où nous n'avions plus de groupe en commun, Sébastien et moi. Sébastien a lancé l'idée d'un projet où nous serions co-leaders et cela m'a tout de suite emballé. Nous avons ensuite réfléchi à la composition du quartet. Manu Codjia s'est immédiatement imposé à nous, puis Sébastien a eu l'idée d'inviter François Thuillier, ce qui a donné une couleur très originale à ce groupe car un  quartet de jazz avec tuba n'est vraiment pas courant. Nous avons commencé à essayer des choses et très rapidement nous avons construit un répertoire autour de nos univers respectifs, des compositions de Sébastien et de moi. Le premier concert a eu lieu début 2017, le retour du public a été extrêmement positif. Le premier disque For Travellers only a été enregistré chez Cristal  Records la même année. Pour ce livre-disque, ce quartet apparaissait comme une évidence.

Comment les dix personnes célébrées ont-elles été choisies?

Christophe Marguet : Nous avons choisi ensemble des personnes qui éveillaient en nous beaucoup de respect et d'admiration. Ce sont des personnes engagées, éclairées, intelligentes, combatives, dignes qui sont des exemples pour nous tous. Nous en avons choisi une dizaine mais la liste aurait pu être beaucoup plus longue.

Connaissiez-vous Dominique Sampiero?

Christophe Marguet : Je ne connaissais pas personnellement Dominique, mais ce qui est amusant, c'est que j'ai participé à l'enregistrement de deux musiques de film de Bertrand Tavernier, "Ca commence aujourd'hui" et "Holy Lola", pour lesquels Dominique a collaboré au scénario. Sébastien, a, quant à lui, enregistré Holy Lola et c'est en travaillant, quelques années, plus tard avec Henri Texier qu'il a rencontré Dominique Sampiero, lors de lectures improvisées.

Depuis quand connaissez-vous Sébastien?

Christophe Marguet : J'ai longuement travaillé avec Sébastien dans le cadre de mes propres groupes, depuis 1993. Mon premier disque, Résistance poétique, en trio avec Olivier Sens et Sébastien est sorti chez Label Bleu, en 1997, puis d'autres albums sous mon nom ont suivi. Ensuite, pendant une dizaine d'années, nous avons fait partie de différents projets d'Henri Texier, jusqu'à 2013 me concernant.

Henri Texier se désigne volontiers comme "musicien citoyen" qui se veut porteur de message comme ce livre-disque...

Christophe Marguet : Henri a toujours été un musicien très engagé. Face à la situation actuelle qui ne cesse de se durcir, nous avons eu profondément envie, nous aussi, de mettre en avant ces belles personnes qui devraient être une référence permanente. Nous avons sans cesse besoin de reconsidérer tous ces efforts qui ont été fournis pour acquérir ces libertés, ce qui nous conforte dans l'idée que celles-ci sont éminemment fragiles. Si cet album peut donner envie de réfléchir et de se battre pour continuer cette lutte,  alors ce sera une petite contribution de notre part.



© Cristal Records


La musique :


Pour ce "We celebrate Freedom Fighters", six compositions de Christophe Marguet, cinq de Sébastien Texier, avec des atmosphères en relation avec ces "personnalités fortes, ces résistants qui se sont engagés contre l'esclavagisme, pour la liberté d'expression, les droits des femmes, le droit à l'avortement" (Préface). Des mélodies chatoyantes, des rythmes tournoyants, souvent avec une assise tuba-batterie, une alternance entre tempos fiévreux ("Tatanka Iyotake", dédié à Sitting Bull)) et atmosphère plus paisible ("L'insoumise à mort", dédié à Olympe de Gouges) et parfois quelques pulsions New Orleans avec le tuba ("Another country", dédié à James Baldwin).




Toujours avec de larges espaces voués aux solos: alto voltigeur (entre autres, "Serenade for Laura", dédié à Rosa Parks, "Yanomani's Dance", dédié à Claudia Andujar, "Aime ces airs", dédié au poète martiniquais), clarinette incisive ("P'tit Louis" dédié à Louis Coquillet), tuba vrombissant ("Elégie", dédié à L'inconnu de Tian' Anmen, "Freedom Fighters"), guitare aux multiples effets ("L'obsession de la vérité", dédié à Simone Weil, "Tatanka Iyotake", dédié à Sitting Bull, "Serenade for Rosa", dédié à Rosa Parks), batterie omniprésente ("Aime ces airs"). Une musique qui est le parfait reflet de la complicité entre Sébastien et Christophe, mais aussi avec Manu Codjia croisé au sein du Strada Sextet, une empathie qui s'est forgée au fil des ans pour créer un véritable univers personnel, le juste pendant des poèmes de Sampiero.



Le poète:



© Christel Duchemann

Dominique Sampiero est poète, romancier, auteur pour la jeunesse et scénariste: il a écrit, pour Bertrand Tavernier, deux scénarios: "Ca commence aujourd'hui", film sur les difficultés de l'école en milieu paupérisé du Nord de la France, avec une musique de Louis Sclavis à laquelle a collaboré Christophe Marguet et "Holy Lola", sur les difficultés de l'adoption, avec une musique d'Henri Texier à laquelle Sébastien comme Christophe ont participé. Sampiero a obtenu plusieurs Prix littéraires, comme le Prix du roman populiste pour "Le Rebutant".


Pour le livre-disque, il a écrit ce qu'il appelle des Poémaroïdes. Un exemple, à propos d'Olympe de Gouges :


Quel bruit

fait une tête, Olympe
une tête bien pleine
nourrie de combats
pour le droit des femmes
le droit de vivre en général
hein, dites-moi, quel bruit fait une tête
tranchée à 45 ou 47 ans
par un couteau ou une guillotine
en roulant sur le sol ou dans un panier
après avoir imaginé, défendu
la liberté de penser, l'égalité des sexes
inventé tous les rêves d'abolition


En postface, il a écrit une "Lettre à Simone Weil" et un texte à propos de We celebrate Freedom Fighters: Free song, free life.



La dessinatrice:


© Sylvie Serprix


Sylvie Serprix
partage son temps entre le dessin de presse (Le Monde, Libération, le Magazine littéraire) et l'illustration: elle a illustré une trentaine de livres pour la jeunesse. Elle a déjà collaboré avec Phonofaune, pour un livre-disque autour des poèmes d'Apollinaire.


Au total, un projet texte-musique-dessin parfaitement abouti, un vrai objet de collection à l'heure de l'éphémère.



Musique:
Sébastien Texier - Christophe Marguet: "We celebrate Freedom Fighters"

Poèmes:
Dominique Sampiero

Dessins:
Sylvie Serprix

Phonofaune (Cristal Groupe)



Texte © Claude Loxhay  -  photos © Jérôme Prébois / Christel Duchemann / Cristal Records
Une collaboration JazzMania / Jazz'halo


In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Jean-Jacques Pussiau
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Werner Barth
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Stephen Godsall
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Yves « JB » Tassin
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst