The Sound Before The Fury

The Sound Before The Fury



Un film réalisé par Lola Frederich et Martin Sarrazac
publié par Les Mutins de Pangée




Les premières images sont anodines, celles d’une bande de musiciens qui se préparent à un concert, ou à une répétition. Puis viennent les images du pénitencier d’Attica en noir et blanc avec le témoignage d’Archie Shepp développant le sentiment de peur que les images ont provoqué. La peur, on la lit aussi dans les yeux de ce reporter noir qui couvre les événements. Ce 13 septembre 1971, le gouverneur Nelson Rockfeller ordonne l’assaut provoquant la mort de 29 prisonniers et dix otages. Quarante ans plus tard, Archie Shepp avoue être toujours bouleversé et inspiré par ce massacre. Quarante ans après l’album « Attica Blues », il réunit 29 musiciens, pour la plupart français, qui recréent cette musique. L’enchaînement de séquences de répétition, de témoignages, d’images de caméras de surveillance, donne au film une force peu commune, comme si petit à petit, au fur et à mesure des répétitions, les musiciens pénétraient l’horreur et la traduisaient dans la musique, le blues.

Réalisé par Lola Frederich et Martin Sarrazac, « The Sound Before the Fury » est l’histoire d’une transmission à travers la musique. L’histoire d’une rébellion et non d’une émeute, insiste Archie Shepp, provoquée par des hommes qui en avaient marre d’être traités comme des animaux. Dans cette cour du bloc A naquit une incroyable force de fraternité et de communauté entre les races que la musique d’Archie Shepp a voulu traduire. Le film révèle la transmission de la force du blues vers les musiciens blancs de l’orchestre.

Présenté en 2014 lors d’une conférence-débat à l’Université de Liège, le film n’a pu sortir officiellement plus tôt suite aux montants excessifs réclamés par une chaîne américaine pour les images d’archives.


Le dvd enfin disponible aujourd’hui  contient l’intégrale du concert de La Villette. S’y retrouvent anciens de la Great Black Music (Archie, Don Moye, Amina Claudine Myers), musiciens noirs de plus jeune génération (Reggie Washington, Ambrose Akinmusire, Cecile McLorin Salvant), musiciens français confirmés (Stéphane Belmondo, Raphaël Imbert, François Théberge) et une étonnante équipe de jeunes issus de collectifs ou de structures pédagogiques qui  se retrouvent pour trois concerts en public autour des albums mythiques « Attica Blues », « The Cry of My People » et « Mama Too Tight ».


Steve McCraven


Ni frontières géographiques, ni limite d’âge, mais une unité forte ressort de cette musique qui n’a rien perdu de son pouvoir d’actualité : appliquez-la aux Roms, aux Juifs, aux Palestiniens, aux jeunes des banlieues, ou aujourd’hui à la colère de la population américaine suite au meurtre de George Floyd, la force du cri de révolte est tristement le même. Sans doute – et le film en témoigne – a-t-il fallu pour de jeunes musiciens occidentaux intégrer des notions de souffrance, de peine et de révolte pour rendre le blues comme Archie Shepp le souhaitait, mais le résultat est prenant. La basse funk  qui ouvre « Attica Blues », la voix magnifique de Cecile McLorin Salvant, celle tout aussi étonnante et prenante de Marion Rampal sur « Quiet Dawn », l’époustouflant solo d’Ambrose Akinmusire sur « The Cry of My People », faut-il aussi citer le cri du sax d’Archie Shepp?


Si « Attica Blues 1972 » a marqué, « Attica Blues 2012 » fait office d’œuvre de mémoire et ravive les couleurs du son des années 70 avec éclat.

Un dvd à découvrir d’urgence, un remarquable documentaire dont la pertinence résonne à nos oreilles encore aujourd’hui.

Texte © Jean-Pierre Goffin – photos © Robert Hansenne
En partenariat avec


In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst