Matteo Pastorino Playground: Pelzer Jazz Club

Liège, 26 février 2020




J'avais découvert Matteo Pastorino lors d'une carte blanche attribuée à Hendrik Lazure à Jazz!Brugge, en compagnie de la chanteuse Francesca Palamidessi: il m'avait immédiatement impressionné.

On l'a ensuite retrouvé en quartet avec Matthieu Roffé au Pelzer jazz Club et CC. Ans (albums V puis Suite for Modigliani): une vraie découverte à la clarinette et à la clarinette basse. Avec Francesca Palmidessi, il avait enregistré In other world I am three, dédié à Mingus, puis, un album trio,  au sein de Claxxx avec le guitariste Claudio Miotti. Il fait aussi partie d'un quartet avec le contrebassiste Mauro Gargano (et sa contrebasse à tête de lion) et vient d'enregistrer en trio avec David Linx et le pianiste Guillaume De Chassy.

Ici, avant des concerts à Turnhout et Ostende, il présentait son quartet Playground.


Au piano, Piergiorgio Pirro, diplômé des Conservatoires de Foggia et Pise et qui, après une bourse obtenue au Siena Jazz, a étudié avec Kenny Werner, John Taylor et Franco D'Andrea. Il a croisé Matteo au Nuoro Jazz de Paolo Fresu. Il a enregistré Monome en trio en 2012 et Early en 2015. Il est arrivé en Belgique en 2014 et a joué avec Daniele Martini et Manolo Cabras.

A la contrebasse, Daniele Cappucci, qui a étudié aux Conservatoire de Foggia puis de la Haye, avant d'arriver en Belgique, pour rejoindre, notamment, le trio puis le quintet de Joachim Caffonnette (Simplexity) et le trio de Stéphane Mercier.

A la batterie, Armando Luongo, diplômé des Conservatoires de Salerne puis Rome, avant de gagner Bruxelles pour jouer avec Joachim Caffonnette, Jérémy Dumont, Filippo Bianchini, Vincent Thékal (album Climax) ou Francesca Palmidessi (In other world I am Three avec… Matteo Pastorino qu'il avait croisé tout jeune en Italie).


Au répertoire, de nouvelles compositions originales de Piergiorgio (comme When au style très "tynérien"), d'Armando et de Matteo: Marzo, Coming back et, pour clore le concert, à la clarinette basse, Gohe, dédié à cette île d'où sont partis tellement d'esclaves vers l'Amérique. Des plages traversées par une réelle véhémence et une technicité impressionnante, avec solos inspirés de chacun

Salves d'applaudissements méritées pour un musicien généreux.

En rappel, pour montrer qu'il peut traverser toute la tradition jazz: un merveilleux Mood Indigo gorgé d'émotion.

Texte © Claude Loxhay  -  photos © Robert Hansenne



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst