Lionel Beuvens Quartet, Jacques Pelzer Jazz Club Liège, 30.1.2019




Lionel Beuvens est le batteur d'une vingtaine de groupes: Heptatomic, quartets de Peter Hertmans, Fabrice Alleman, Nicolas Kummert, trios de Steven Delannoye, Sabin Todorov ou Giuseppe Millaci.

En 2012, il enregistrait Trinité avec le trompettiste finlandais Kalevi Louhivuori et, en 2017, présentait son projet Motu, toujours avec les Finlandais Kalevi Louhivuori et Alexi Tuomarila, avec Brice Soniano à la contrebasse, Guilhem Verger au sax et Natasha Kelly au chant.

Mercredi dernier, au Pelzer, il présentait son nouveau projet en quartet. Là où Motu flirtait souvent avec une musique un peu "éthérée" (ce n'est pas une critique), d'inspiration scandinave, avec ses deux finlandais, à l'image de certains albums ECM, ce nouveau quartet propose une musique très "rentre dedans", d'une énergie poussée à l'extrême.

Au saxophone alto, Frank Vaganée qu'on est ravi de retrouver dans un autre rôle que chef du BJO. Un Frank Vaganée bouillant comme jamais. Faut-il rappeler le quartet avec le pianiste Mike Del Ferro (album Happy Notes) ou la rencontre avec le New York Trio de Steven Delannoye?


A la contrebasse, Brice Soniano présent depuis Grass Monkeys, le groupe formé lors des études au Conservatoire. Un bassiste qui vit sa musique à l'image de Manolo Cabras, par exemple, qui prend un plaisir évident, sourires à l'appui, à échanger avec ses complices, aussi à l'aise en pizzicato qu'à l'archet.

Au piano, alors qu'on annonçait Nicola Andrioli, Ewout Pierreux, l'époux de Tutu Puoane qui a si souvent croisé le BJO et pianiste de Jazzisfaction, des groupes de Bart Defoort ou Tom Van Dyck. Là aussi, un musicien dynamique, débordant d'énergie dans son accompagnement comme dans ses solos.

Au répertoire, une série de nouvelles compositions du leader parmi lesquelles une étonnante Valse à 5 temps. Des compositions qui laissent beaucoup d'espaces à chacun dans un rapport interactif constant.

Le public était peut-être moins nombreux que certains mercredis (maudite neige verglacée) mais très réactif; Conclusion un rappel très applaudi autour d'un bon vieux classique propulsé par un Frank Vaganée très en verve.


Texte © Claude Loxhay  -  photos © Robert Hansenne


our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée

 

Special thanks to our photographers:

Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Iwein Van Malderen
Olivier Verhelst