Avishai Cohen à l’OPRL, 13.11.2021

Un grand orchestre à la hauteur de la musicalité du contrebassiste






Entre Londres et Lisbonne et au mitan d’une tournée exclusivement en trio, Avishai Cohen s’arrêtait à Liège pour un concert très attendu : accompagné par l’Orchestre Philharmonique de Liège, il rendait ce samedi soir la version de son nouvel album « Two Roses » avec orchestre symphonique, un événement rare et bien compris par le public liégeois, et venu aussi de bien plus loin : la salle était archi-comble.



Accueil chaleureux pour un musicien à la reconnaissance internationale et qui allait trouver dans l’orchestra de Liège un partenaire à sa mesure : « Quelle chance vous avez d’avoir un tel orchestre ! » disait-il entre deux morceaux. Avec plus loin, un autre compliment au public : « Voulez-vous venir demain au Portugal avec moi ? » Visiblement le contrebassiste était en verve autant humainement que musicalement. Et ça s’est ressenti tout au long d’un concert magnifique d’une heure trente.


L’orchestre, dirigé par le Suédois Alexander Hanson, introduisait seul le concert avec « Overture Noam » avant l’entrée du trio qui enchainait « Hayo Hayta » et « Song for My Brother », enchaînant ainsi trois thèmes de l’album « Almah » où le trio est accompagné d’un quatuor à cordes et qui ici prennent de l’ampleur avec le son majestueux de l’orchestre au complet.

La suite du concert sera composée de thèmes de l’album « Two Roses » avec des traditionnels comme « Puncha Puncha », « Arab Medley » et « Morenika », une « love song » apprise de sa mère qu’Avishai Cohen chante avec émotion. Vient aussi ce vibrant « A Child is Born » de Thad Jones, une des plus belles ballades du jazz que l’orchestre enveloppe dans le jeu raffiné des cordes et qui met aussi en avant la finesse du pianiste Elchin Shirinov.



Un autre standard viendra aussi en rappel avec « Nature Boy » rendu célèbre par Nat King Cole et dont la version d’Avishai Cohen est pleine d’émotion. Un percutant « Smash » de l’album plus ancien « Continuo » met en lumière la formidable jeune batteure de vingt-et-un ans Roni Kaspi. Si le concert avait débuté avec le grand orchestre, c’est le trio seul qui clôturera les trois rappels d’un public conquis. En jouant son répertoire avec un orchestre symphonique, Avishai Cohen réalise un rêve, et l’Orchestre de Liège s’y est superbement intégré.


Une prestation qui restera dans les mémoires.

Texte © Jean-Pierre Goffin  -  photos © Diane Cammaert


In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Jean-Jacques Pussiau
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Werner Barth
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Stephen Godsall
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Yves « JB » Tassin
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst