Sandro Zerafa - Last night when we were young

Sandro Zerafa - Last night when we were young

S

Paris Jazz Underground

Un titre qui pourrait symboliser la situation actuelle: last, night, last year, when we were young... sans confinement et avec des concerts.

Né à Malte en 1975, Sandro Zerafa a étudié la guitare dans son île natale avant de gagner Lyon où il a étudié avec le pianiste Mario Stantchev. En 2000, il s'installe à Paris, forme un premier groupe avec le tromboniste Sébastien Llado puis The Jaywalkers avec l'altiste Olivier Zanot et déjà le contrebassiste Yoni Zelnik. Il a enregistré Urban Poetics avec le pianiste Laurent Coq, The bigger picture avec Olivier Zanot, More light avec Yonathan Avishai.


Il propose ici un album dédié à de grands standards dans deux formules différentes.

La première (six plages), en duo avec le pianiste Vincent Bourgeyx. De trois ans son aîné, il a étudié au Berklee College de Boston, a gagné New York pour devenir le sideman régulier du tromboniste Al Grey puis de la saxophoniste Jane Ira Bloom. Il a enregistré Introduction avec Matt Penman et Karl Januska, Un ange qui ricane puis Cosmic Game avec Penman et David Prez au saxophone.

La seconde formule (cinq titres), en trio avec Yoni Zelnik et Antoine Paganotti.

On a vu le talent de Zelnik à différentes reprises: avec le quartet de la saxophoniste virevoltante Géraldine Laurent (Jazz à Liège) et au sein de Lucky Dog, avec Yoann Loustalot et Fred Borey (Pelzer Jazz Club où le quartet a enregistré un album live). Il joue aussi avec le pianiste Avishai Cohen: une pointure.

Antoine Paganotti est le fils du bassiste du groupe Magma, on l'a notamment retrouvé aux côtés de Yoann Loustalot pour Pièces en forme de flocons (chroniqué à l'époque).

Sandro Zerafa, guitariste qui s'inscrit dans la grande tradition de la guitare jazz (de Jim Hall à René Thomas), a choisi ici onze standards, comme ce Last night when we were young, immortalisé par Sinatra, You do something to me du film Fifty Million Frenchmen, deux titres joués en duo intimiste et interactif avec le piano lyrique de Bourgeyx. Mais aussi Love is a many splendored thing ou Secret Love et If I had you, en trio très swing avec Zelnik et Paganotti.

Un album qui s'inscrit dans la tradition mais qui révèle un vrai talent.

© Claude Loxhay


In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Jean-Jacques Pussiau
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Werner Barth
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Stephen Godsall
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Yves « JB » Tassin
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst