Mithra Jazz à Liège 2019: l'embarras du choix





Une trentaine de concerts sur quatre jours. d'où l'obligation d'opérer un choix fatalement subjectif. Proposition d'un itinéraire avec témoignages de musiciens et renvoi vers des chroniques mises en ligne sur jazzaroundmag.




La Cité Miroir: elle sera, sans doute, l'occasion de réelles découvertes.

Stéphane Galland: Kem.

Le nouveau projet du batteur d'Aka Moon: "Kem, la couleur noire, symbole de la terre noire d'Afrique. Cette couleur était associée à un aspect extrêmement positif, représentant la vie, la fertilité. The mystery of Kem est un projet que j'ai initié en 2015, lorsque, suite à des recherches et travaux rythmiques particuliers et personnels, j'ai souhaité partager ceux-ci, leur donner vie, en composant un répertoire nourri de ces éléments. C'est alors qu'a germé l'idée de rassembler de jeunes musiciens basés à Bruxelles." Ont rejoint ce projet le saxophoniste Sylvain Debaisieux, le pianiste Bram De Looze et le bassiste Federico Stocchi, avec en invité le flûtiste indien Ravichandra Kulur. (chronique le 18 octobre 2018)

Vincent Peirani: la nouvelle coqueluche de l'accordéon. Le voici en quintet avec le saxohoniste Emile Parisien, qu'il avait croisé auparavant en duo.

Fabien Mary: le trompettiste français a rejoint New York en 2008 et a formé un premier octet avec le saxophoniste baryton Franck Basile (rappelez-vous, il était dernièrement présent au Pelzer Jazz Club avec John Snauwaert). Fabien Mary présente, à Liège, le répertoire  de son album Left arm blues, en compagnie notamment de Pierrick Pedron, l'alto qu'on a entendu en quintet avec Greg Houben.

Fred Hersch: Après son concert en trio, le voici en solo. Parmi sa discographie particulièrement fournie, de nombreux enregistrements live (Live at Vanguard, at Maybeck, at the Bimhuis), le concert en public lui permet, au travers d'un vrai échange avec le public, de tirer le meilleur de son instrument: "I am in the zone, a special place where everything is working: heart, mind and technique". (chronique de l'album Solo, le 17 janvier 2017).

Samuel Blaser: le tromboniste suisse en compagnie du batteur Gerry Hemingway.




Trocadéro: une nouvelle salle pour trois concerts:

Sal La Rocca (feat. Stéphane Belmondo):
Pour son album Shifted, Sal a réuni Pascal Mohy, Jeroen Van Herzeele et Lieven Venken: "A l'origine, il y a un trio en compagnie de Jeroen et Lieven, avec lequel on a notamment joué à Jazz à Liège. Entretemps, Pascal m'a appelé pour jouer au sein de son trio. Or il n'y avait pas de piano pour ce gig, seulement un Wurlitzer. J'ai beaucoup aimé ce son. C'était l'occasion de demander à Pascal de se joindre au trio, tantôt au piano, tantôt au Wurlitzer. Chacun a participé à l'écriture du répertoire, c'était un souhait que chacun ait son mot à dire."

Pour cet album aux accents coltraniens, Sal avait invité, sur certaines plages,Phil Abraham. Ici le quartet sera rejoint par le trompettiste français Stéphane Belmondo, que Sal avait croisé en compagnie de Jacky Terrasson. (chronique de Shifted sur jazzaroundmag le 13 décembre 2018, interview le 19).

Cécile Mc Lorin Salvant: la grande voix du jazz actuel. Après Dreams and daggers, enregistré avec le trio d'Aaron Diehl, elle a gravé The window, en duo avec le pianiste Sullivan  Fortner. C'est en sa compagnie qu'elle sera à Liège. Née d'une mère française et d'un père haïtien, à un répertoire de grands classiques, elle aime ajouter quelques vieilles chansons françaises: "J'ai le cafard" sur The Window, et, sur Dreams and daggers, "Si j'étais blanche", une chanson des années '30, interprétée notamment par Joséphine Baker, histoire de dénoncer quelques clichés anciens concernant la couleur des gens: "Etant petite, avec chagrin, j'admirais, dans les magasins,la teinte pâle des poupées blondes. J'aurais voulu leur ressembler, me croyant seule brune au monde." Elle ironise à propos de ce supposé désir de ressembler aux "Parisiennes à Juan les Pins". (chronique le 14 février 2019 sur jazzaroundmag).

John Scofield: le quartet de Combo 66 avec Bill Stewart à la batterie.




Au Forum:

A côté de Kamasi Washington, "prince du New Jazz" mâtiné de soul, la Coréenne Youn Sun Nah en trio. Après s'être produite en duo avec Ulf Wakenius, elle a enregistré, à New York, She moves on, album dans lequel elle revisite Lou Reed, Paul Simon, Joni Mitchell ou Jimi Hendrix ( chronique le 26 mai 2017 et interview le mois suivant avec J.P. Goffin)




Reflektor: la salle "rock"

Sun Ra Arkestra: le groupe interstellaire dirigé par le fidèle Marshall Allen.




La Halte:

Gratitude Trio: le trio de Jeroen Van Herzeele aux accents post-coltraniens

Le Tombeau d'Apollinaire: Jean Christophe Renault au piano, Steve Houben au sax et le récitant Thierry Devillers, un vrai personnage. A la question, quelle est votre formation, sans sourciller, il répond: "L'école buissonnière". Comédien au sein de Groupv, il est aussi chanteur pour Tout est joili, en compagnie de Michel Debrulle ou pour Rêve d'Eléphant Orchestra: "J'ai terminé mes primaires avec fruit mais j'ai décroché dès le secondaire. J'ai un peu travaillé en usine. Mais, très vite, j'ai commencé à travailler à la radio, avec Jacques Delcuvellerie.  J'ai intégré le Groupov grâce à Jacques Delcuvellerie aussi. Quand le Groupov a monté Comment ça se passe, il m'ont proposé de jouer et de composer des chansons. Garrett List a collaboré au spectacle. Par la suite, j'ai donné un concert à La Chapelle. Etaient là, Michel Debrulle et Fabrizio Cassol… on a décidé de faire quelque chose ensemble". Ainsi est né l'éphémère Glasnotes puis Tout est joli. Voici le récitant dans un hommage à Apollinaire.


Texte © Claude Loxhay  -  photos courtesy Mithra Jazz à Liège
Article aussi publié sur jazzaroundmag


our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée

 

Special thanks to our photographers:

Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Robert Hansenne
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Iwein Van Malderen
Olivier Verhelst