McCoy Tyner: "l'inventeur de la couleur modale au piano"




Mc Coy Tyner est décédé le 8 mars 2020. En guise d'hommage, une suggestion de parcours en 10 albums, un coup d'œil sur la critique et un détour par le témoignage du pianiste dans le livre John Coltrane, 80 musiciens témoignent, hommages réunis par Franck Médioni.


La critique:

"De l'inventeur de la couleur modale au piano, on a pu dire, par la délicatesse de son toucher, la recherche d'une sonorité toujours brillante, le caractère ornemental de ses improvisations, que son jeu avait quelque chose de "féminin", en dépit de la puissance de volume à laquelle il arrive souvent. Sa main droite dessine de longues séquences tout en volutes, ponctuées d'accords de la main gauche qui autorisent toutes les fantaisies mélodiques." François René Simon, Dictionnaire du Jazz (Philippe Carles - Jean-Louis Comolli)

"A côté de Cecil Taylor, aucun pianiste n'indique aussi nettement les voies du jazz de demain que Mc Coy Tyner: c'est un "Coltrane du piano", avec ses "floating chords" choisis de telle sorte qu'ils rendent inutiles beaucoup de changements d'accords en établissant une base harmonique convenant à des mélodies très diverses" Joachim Berendt, Le jazz des origines à  nos jours.


Un parcours en 10 albums:


1. Art Farmer/Benny Golson/Curtis Fuller - Meet the Jazztet

Argo 1960

Après Imagination du Jazztet, avec Thad Jones, en 1959, ce sextet interprète notamment Blues March qui sera un grand succès des Jazz Messengers: les débuts "hard bop" de Mc Coy Tyner.

"J'ai fait partie du Jazztet de Benny Golson et Art Farmer avant d'intégrer le quartette de John Coltrane", cité dans le livre John Coltrane: 80 musiciens de jazz témoignent, Hommage réunis par Franck Médioni (Actes Sud)



2. McCoy Tyner - Live at Newport
Impulse! 1963

avec Clark Terry, Charlie Mariano, Bob Cranshaw, Mickey Rocker. Le premier album live au nom du pianiste, avec ses compositions Newport Romp et Monk's Blues: Monk, une référence importante pour Mc Coy Tyner comme pour Coltrane.

"Je pense que c'est avec Monk que John a pu élaborer des compositions aussi complexes sur le plan harmonique que Giant Steps. Et c'est avec Monk que John a commencé à prendre des chorus très longs qu'il allait encore développer davantage au sein du quartette avec Jimmy Garrison, Elvin Jones et moi." (idem)



3. John Coltrane - A Love Supreme
Impulse! 1964

Une des oeuvres majeures du quartette.

"J'ai fait partie du quartette de John jusqu'en décembre 1965. Ce fut l'expérience musicale la plus intense de ma vie. John était en quête, dans un état de quête permanente. Il était d'une très grande exigence, avec les autres, mais surtout avec lui-même. Il se trouvait dans un élan créatif, spirituel que rien n'aurait pu endiguer." (idem)



4. John Coltrane - Live in Comblain
RTBF 1965

Sûrement pas le meilleur album de Coltrane, mais il laisse beaucoup de place à Mc Coy Tyner. Parmi les titres: Naima, Vigil et une version de 21 minutes de My favorite things. Un grand moment pour tous ceux qui étaient à Comblain à l'époque. On peut évidemment préférer Live at the Village Vanguard, Impulse 1966, avec Eric Dolphy en invité. et une belle version de Spiritual.



5. John Coltrane - Ascension
Impulse! 1965

L'album le plus dévolu à l'improvisation. Un quartet dédoublé. Avec Pharoah Sanders, John Tchicai, Marion Brown, Freddie Hubbard, Dewey Johnson.

"Je ne peux jamais prévoir ce que je vais jouer, c'est le propre du jazz, de l'improvisation. Et c'était le cas avec John, la dynamique du groupe était phénoménale." (idem)



6. Elvin Jones/Jimmy Garrison Sextet ‎– Illumination!
Impulse! 1964

avec Tyner, Sonny Simons (as), Charles Davis (bs), Prince Lasha (cl, fl).

Parmi les compositions Oriental Flower.



7. Wayne Shorter - Juju
Blue Note 1965

Wayne Shorter avec la rythmique de John Coltrane en super forme. De futurs classiques comme Juju, Maejong ou House of Jade.



8. McCoy Tyner Big Band - Uptown/Dowtown
Milestone 1989

L'aventure du big band, avec Ricky Ford (ts), Joe Ford (as), Virgil Jones (tp), Robin Eubanks et Steve Turre (tb). Cinq compositions de Tyner et Lotus Flower de Steve Turre. En concert en Arles: un passage impressionnant de Steve Turre avec sa panoplie de coquillages.



9. McCoy Tyner - Remembering John
Enja 1991

Des titres comme Giant Steps, India et Pursuance, avec Avery Sharp (cb) et Aaron Scott (dm)



10. McCoy Tyner plays Coltrane -  Live at the Village Vanguard
Verve 1997

Sept grands titres dont Naima, Moment's Notice, Crescent, Afro Blue, avec George Mraz et Al Foster

"J'ai beaucoup appris grâce à John et je continue toujours à apprendre chaque fois que je joue." (idem)



Texte © Claude Loxhay  -  photos © Jeanschoubs


our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst