RefugeeNieuwjaarsconcert: Antwerpen De Singel 11/1/2017

Très beau Refugeenieuwsjaarconcert au De Singel d'Anvers mercredi: une salle comble avec un public enthousiaste, prompt à battre des mains pour participer à la musique. Une belle unité entre public syrien et belge, à l'image de la parfaite complicité entre les 5 solistes syriens et les musiciens du Brussels Jazz Orchestra, en version XL, avec Hendrik Braeckman à la guitare, mais quelques absents (Nico Schepers, Dieter Limbourg), ce qui nous valut la surprise de découvrir Jean-Paul Estiévenart dans la section des cuivres.

D'abord, quatre morceaux mettant en valeur les instrumentistes syriens: le ney, à la sonorité fluide et limpide, de Mohamad Fityan, les envolées de l'oud de Tarek Al Sayed Yahya et du quanün (une cithare à cordes pincées) de Youssef Nassif, enfin les percussions colorées de Modar Salameh (derbouka, riq et autres tambours), le tout très bien mis en valeur par les arrangements, tout en sonorités ouatées (très Gil Evans) du BJO.

Vient ensuite Ibrahim Keivo, joueur de lute (instrument avec un manche plus long que l'oud) et surtout chanteur, à l'enthousiasme débordant: il enflamme le public syrien qui reprend en coeur certaines paroles. Mais les solistes du BJO ne sont pas pour autant oubliés: beaux solos de saxophone ténor et soprano de Kurt Van Herck, envolée enflammée de Frank Vaganée au soprano, piano de Nathalie Loriers et beaux solos de trompette de Serge Plume et Pierre Drevet: pas besoin d'une trompette à quart de ton, à la Ibrahim Maalouf, pour que le Français fasse de la haute voltige. Enfin, belle "battle" de percussions entre Mohamad salameh et Toni Vitacolonna.

Un concert qui démontre la dimension politique inhérente au jazz (initialement une musique d'esclaves) et à la musique en général: une leçon de "vivre ensemble" dont devraient s'inspirer le monde politique. Des images qu'on voudrait pouvoir montrer aux "barbares" de Daesh qui, pour seule musique, n'aiment que les rafales de kalachnikov.

Et maintenant, rendez-vous à Flagey, mardi 17: le BJO retrouve Bert Joris.

Texte © Claude Loxhay  -  Photo Ibrahim Keivo © Christophe Losberger


 Jazz'halo radio by
DJ Ferdinand Dupuis-Panther:

 

Facebook  

Clemens Communications

Jazz Rules Radio

De Werf

VKH Torhout

 

Special thanks to our photographers:

Annie Boedt
Henning Bolte

Cedric Craps
Christian Deblanc

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Robert Hansenne
Stefe Jiroflée
Jos L. Knaepen
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Geert Vanoverschelde
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke

Jan Vernieuwe

and to our writers:

Robin Arends
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Iwein Van Malderen