Brosella 2016: "folk" ou "jazz"?

 
Pedro Caldeira Cabral © Cedric Craps

Soleil radieux au Théâtre de Verdure, à deux pas de l'Atomium. Au Brosella, le samedi, c'est la journée "folk". Le jazz, c'est dimanche. Une réelle frontière? Pas vraiment. Pour preuve, la guitare portugaise, instrument indissociable du fado, ce blues lisboète. Pedro Caldeira Cabral, onglets à l'index et au pouce, fait chanter son instrument avec une agilité remarquable. En fait, il y a 25 ans, Charlie Haden n'a-t-il pas enregistré un passionné Dialogue avec Carlos Paredes, natif de Coimbra?


Joaquim António Silva & Mário Franco © Cedric Craps

 


Sarah Klenes © Cedric Craps

Ensuite, toujours sur la Palm Stage, la carte blanche offerte à Sarah Klenes et Oak Tree. Une voix, un violoncelle (Annemie Osborne), un accordéon (Thibault Dille): une instrumentation acoustique très "folk", mais un groupe généralement programmé sur les scènes jazz. La  voix de Sarah, élève de David Linx, est elle-même très "jazz", soit utilisée comme un instrument à part entière dans de vertigineuses improvisations.


Annemie Osborne en Thibault Dille © Cedric Craps

Qui dit "carte blanche", dit invités: Michel Massot (pétaradant aux trombone et sousaphone éléphantesque), Tcha Limberger (voltigeur invétéré au violon), tous deux déjà présents sur l'album Well, et puis, le petit nouveau, Malik Mezzadri et sa flûte Magic. La particularité de Oak Tree, c'est que tout le monde devient vocaliste à l'occasion: aux côtés de Sarah, Thibault, Annemie, Tcha, Magic et Michel qui n'est pas le dernier à se faire prier. D'anciennes compositions, comme Gau, de nouvelles signées Massot ou Limberger.
Ovation du public au premier rang duquel Chris Joris n'est pas le dernier à applaudir.


Tcha Limberger © Cedric Craps


Michel Massot et Magik Malik © Cedric Craps

 

 
© Jean-Luc Goffinet

Autre preuve de ce mariage entre musiques traditionnelles et jazz sur la grande scène du Théâtre de Verdure: le choeur polyphonique A Filetta, emmené par Jean-Claude Acquaviva, six gardiens de la tradition orale, ardents militants de la sauvegarde du patrimoine corse, en compagnie de l'"électrique" Paolo Fresu (trompette bouchée lyrique, bugle virevoltant et multiples effets d'écho ou réverbération du son: de vraies grandes orgues à lui tout seul) et de Daniele di Bonaventura, au bandonéon nostalgique.


© Jean-Luc Goffinet

Paolo et Daniele se connaissent depuis longtemps: en témoignent In Magiore gravé en duo ou Jazzy Christmas enregistré avec le quintet de Fresu. La rencontre entre les Corses et les Sardes est scellée, elle aussi, depuis de  nombreuses années: les fidèles de Chez Tao, la scène ouverte de la citadelle de Calvi, ont déjà enregistré Mistico Mediterraneo avec Fresu et di Bonaventura.
Ici, ils présentent Danse mémoire danse, un hommage à deux militants de la liberté: le Martiniquais Aimé Césaire, chantre de la négritude et farouche ennemi du colonialisme (relisez sa pièce Une Saison au Congo) et le Corse Jean Nicoli qui, après avoir été instituteur dévoué à Bamako, s'est mué en résistant à son retour en Corse et se fit tuer à Bastia par les fachistes occupants italiens. Une alternance entre "lamentu" et "chiam'e rispondi" sur fond de bandonéon plaintif et d'envolées de la trompette ou du bugle.
Standing ovation.

Bert Kruisman veut annoncer le concert suivant mais, malgré la fatigue (ils se sont produits la veille à minuit à Pérouse et ont pris l'avion à Rome pour gagner Bruxelles), Corses et Sardes regagnent la scène pour un généreux rappel qui met particulièrement en évidence le caractère polyphonique du choeur et sa maîtrise du canon des voix.


© Jean-Luc Goffinet

Texte: Claude Loxhay

Article publiée par Jazzaround


 Jazz'halo radio by
DJ Ferdinand Dupuis-Panther:

 

Facebook  

Clemens Communications

Jazz Rules Radio

De Werf

VKH Torhout

 

Special thanks to our photographers:

Henning Bolte
Cedric Craps
Christian Deblanc

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Robert Hansenne
Stefe Jiroflée
Jos L. Knaepen
Jacky Lepage
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Geert Vanoverschelde
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke

Jan Vernieuwe

and to our writers:

Robin Arends
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Iwein Van Malderen