Yoann Loustalot Aérophone Glenn Ferris - Atrabile

Yoann Loustalot Aérophone Glenn Ferris - Atrabile

Y

Bruit Chic / L'autre Distribution

A côté de participations occasionnelles à Ethics de Michel Benita et au Palatino d'Aldo Romano, en remplacement passager de Paolo Fresu, le trompettiste Yoann Loustalot mène de front plusieurs projets: le quartet Lucky Dog avec le saxophoniste Frédéric Borey, un trio en compagnie du pianiste François Chesnel (Pièces en forme de flocons, chroniqué sur jazz'halo.be: lisez ici) mais aussi le trio Aérophone fondé, en 2007, avec  Blaise Chevallier, contrebassiste de formation classique qui fait notamment partie du Red Star Orchestra de Johane Myran (album Broadways, avec Thomas De Pourquery) et a enregistré deux albums avec Naïssam Jalal, une flûtiste qu'on a entendue dans les projets Jasmin et Golan d'Hubert Dupont. En 2010, le batteur Frédéric Pasqua, qui fait partie de Lucky Dog avec Loustalot mais aussi du trio de Louis Winsberg et du quintet de Sophie Alour, rejoint Aérophone.

Jusqu'à présent, le trio a enregistré deux albums: Flyin' with sur le label Bruit Chic et Aérophone sur Fresh Sound New Talent.

Pour le troisième album, Yoann Loustalot a décidé de concrétiser une rencontre réalisée trois ans plus tôt: celle du tromboniste Glenn Ferris, un musicien à la carrière prolifique.

Né aux Etats-Unis, Ferris a d'abord étudié le trombone classique avant de s'intéresser au jazz en compagnie du trompettiste Don Ellis dont il fera partie du Big Band. Aux Etats-Unis toujours, il fonde Revival, avec le trompettsite Jack Walrath, un ancien compagnon de route de Mingus, mais il croise aussi de fortes personnalités comme Frank Zappa ou John Scofield.

En Europe, il participe au quartet  puis quintet Azur d'Henri Texier (albums An Indian's week et Mosaïc Man), au quartet Palatino, au trio Bex-Ferris-Goubert (Now or never) et croise Michel Petrucciani, Louis Sclavis, Michel Portal ou Martial Solal. Il a aussi fondé plusieurs trios (albums Refugees, Chrominance Trio, Wheel Trio) et, dernièrement, a enregistré avec le saxophoniste Jean-Philippe Scali (Low Down, chroniqué sur jazz'halo).

Le répertoire d'Atrabile est constitué de huit compositions originales de Loustalot, les unes toutes  nouvelles (Spongious, Atrabile, Sornette ou Spontaneous Suite), d'autres plus anciennes mais réarrangées pour l'occasion (Moustal, Ancient Empire, Doloroso) et, enfin, de deux séquences improvisées (Aspiration et Inspiration).

La qualité principale de l'album tient dans la parfaite empathie entre Loustalot et Ferris, dans l'osmose parfaite de leurs sonorités: "J'ai souhaité étoffer et colorer la musique du trio autrement, en ajoutant cette unique palette de sons dont dispose Glenn... Il était aussi essentiel à mes yeux de graver toute cette musique après l'avoir jouée en concert. Plus que de mettre un guest dans un album ou un super soliste invité à la va-vite, il fallait que Glenn puisse sentir la sonorité du groupe autant que nous, et donc en faire partie totalement" (livret de l'album).

Un pari parfaitement réussi, comme le prouvent, par exemple, Atrabile, avec cette intro entre trompette, trombone et contrebasse jouée à l'archet sur un rythme lent qui s'accélère progressivement ou Moustal, avec ce parfait accord entre bugle, trombone et contrebasse jouée à l'archet. Si Sornette évoque la musique d'Ornette Coleman en compagnie de Don Cherry et si Doloroso rappelle certaines mélodies flamboyantes de Palatino, le reste du répertoire est marqué du sceau de la personnalité originale de Loustalot, avec de belles alliances sonores, comme cet accord entre trompette et trombone bouché de Spongiuos, entre bugle et trombone sur Ancient Empire ou Doloroso. Si plusieurs pièces adoptent un tempo empreint de sérénité (Ancient Empire), sur d'autres  (Pousse-Pousse, Spontaneous Suite), le rythme s'emballe sous l'impulsion de la batterie de F. Pasqua. Enfin, les deux pièces improvisées (Aspiartion et Inspiration joué à la trompette bouchée) flirtent avec une explosion free.

De bout en bout, on a affaire à un vrai quartet parfaitement soudé et complice, pour une série de compositions qui alternent entre introspection et exaltation: une réussite totale.

Claude Loxhay

Concert de lancement: Paris, Sunset, 25 mai 2017


In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst