Fabrice Martinez Chut! - Fidel Fourneyron - Sylvain Daniel

Fabrice Martinez Chut! - Fidel Fourneyron - Sylvain Daniel

Various

ONJ Records / L'Autre Distribution

ONJ Records ne produit pas que les albums de l'Orchestre National de Jazz (pour rappel Europa-Paris, Berlin, Rome, Oslo pour la phalange réunie par Olivier Benoît). Voici trois albums de membres de la formation actuelle, une sorte de prélude au remarquable coffret ONJ 30 ans (CD, DVD, livret), un ONJ élargi interprétant des compositions des 11 formations qui se sont succédé depuis 1986 (article à paraître d'abord sur le site jazzaroundmag).



Fabrice Martinez Chut! - Rebirth Reverse


En premier lieu, le quartet Chut!, un des groupes phares dans le sillage de l'ONJ. A la trompette, Fabrice Martinez qui a un parcours riche d'aventures médicales: Supersonic de Thomas de Pourquery (projet Sun Ra), Seven Songs de Marc Ducret, New Quartet de Daniel Humair, Spirit Dance de Christophe Marguet et Yves Rousseau ou Archimusic..

Au piano et aux divers claviers électriques, Fred Escoffier qui a forgé sa personnalité au contact de Martial Solal et Jean-Marie Machado et a côtoyé Jean-François Canape ou Manu Codjia.

Enfin, une rythmique de rêve, celle des débuts de l'actuel ONJ. A la contrebasse et basse électrique, Bruno Chevillon, membre de l'Acoustic Quartet de Louis Sclavis, du trio de Marc Ducret ou de différentes expériences avec Tim Berne. A la batterie, Eric Echampard qu'on retrouve au sein du MegaOctet d'Andy Emler, du trio de François Corneloup, mais aussi compagnon de route de Louis Sclavis ou Marc Ducret et de Christophe Monniot pour le projet Vivaldi Saison 5 (magnifique concert lors d'un Jazz!Brugge).


Les 16 compositions originales, 14 de Martinez, 2 d'Escoffier (Devant la colline, Derrière la colline) s'articulent en miroir: une face acoustique (avec piano et contrebasse), l'autre électrique (avec Fender Rhodes, multiples claviers et basse électrique).

A Rebirth, Roots ou Smity, version électrique, répondent Rebirth Reverse, Roots Rebirth ou Smity Reverse en version acoustique. Toujours avec un parfait équilibre entre trompette et rythmique: par exemple, belle intro cymbales/contrebasse/piano qui s'ouvre sur la sonorité tranchante de la trompette sur Rebirth Reverse, belle envolée du piano sur P and T Reverse, omniprésence de la contrebasse et de la batterie.

En deuxième partie de CD, la phase électrique, on retrouve l'atmosphère du Miles Davis période électrique.




Fidel Fourneyron - Animal

Issu du Conservatoire de Paris (2006), Fidel Fourneyron se révèle comme une des figures marquantes du trombone actuel, avec cette sonorité grasse qu'on retrouve dans l'histoire du jazz, de Kid Ory à Roswell Rudd, en opposition à la sonorité veloutée de J.J. Johnson à Phil Abraham. Avant de rejoindre l'ONJ, Fourneyron a fait partie de la grande formation Umlaut comme d'un des projets de Tricollectif (Tribute to Lucienne Boyer) ou du trio Un poco loco.

A la contrebasse, Joachim Florent, qui fait partie du collectif Coax et a enregistré en solo After Science.

A la batterie, Sylvain Darrifourcq dont le jeu décalé et inventif fait le bonheur du quartet d'Emile Parisien comme du trio Manu Hermia - Valentin Ceccaldi.


Au répertoire, 8 compositions originales portant chacune le nom d'un animal et se développant comme autant d'évocations suggestives: trombone proche du chant des baleines, fourmillement  sautillant des fourmis, trombone avançant à pas de loup. Plusieurs thèmes sont basés sur un changement constant de rythmes (Singe, Coq), d'autres frénétiques se rapprochent de l'esthétique free (Chat). La rythmique est omniprésente: intro contrebasse/batterie puis trombone en sourdine sur Fourmi, jeu à l'archet et crissements des baguettes sur les cymbales (Baleine), intro contrebasse/petites percussions (Bison).




Sylvain Daniel Palimpseste - Voyage imaginaire dans les ruines de Detroit.

Membre de l'ONJ de Daniel Yvinec, Sylvain Daniel (basse électrique) a succédé à Bruno Chevillon au sein de la phalange d'Olivier Benoît, à partir d'Europa-Berlin. Influencé par Reggie Washington (période Steve Coleman) et Michel Hatzi d'Aka Moon, il a notamment participé au projet Gambit de Julien Lourau.

Au saxophone ténor, Laurent Bardainne, qui a croisé la route de Thomas Pourquery pour Play Sun Ra.

Au piano et Fender Rhodes, Manuel Peskine, qui a beaucoup composé pour le théâtre et le cinéma.

A la batterie, Mathieu Penot, un élève de Dante Agostini.


Après une Intro qui fourmille de samples de voix américaines, dix compositions originales: 8 du leader, 1 signée conjointement avec Thomas de Pourquery (School Song) et une compo/impro collective. Une musique qui flirte avec l'univers électro: basse tonitruante, ténor avec effets de reverb, batterie métronomique et multiples effets de clavier électrique. La musique de ce Voyage imaginaire a été créée pour le spectacle Palimpseste autour des photos de Roland Meffre et Yves Marchand (Ruins of Detroit).


© Claude Loxhay


our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée

VKH Torhout

 

Special thanks to our photographers:

Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Robert Hansenne
Stefe Jiroflée
Jos L. Knaepen
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke

Jan Vernieuwe

and to our writers:

Robin Arends
Marleen Arnouts
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Iwein Van Malderen