Viktor Tóth & Mahasimbadavi Players

Viktor Tóth & Mahasimbadavi Players

V

El Negocito

Né en 1977, Viktor Tóth est un saxophoniste hongrois à la carrière éclectique: trio Arura tout en intimisme, avec Miklos Luckás au cymbalum, l'instrument à cordes typiquement hongrois (album The Present, chroniqué par le passé) ou quartet incisif avec Tercet (But inside). Il a côtoyé son compatriote Mihaly Dresch, le contrebassiste américain William Parker et a auparavant enregistré Popping Bopping avec Bart Maris et Climbing with mountains avec la paire Mátyas Szandai (cb) et Hamid Drake (dm) présente ici.

A la trompette, Bart Maris, leader d'un duo avec Lode Verkamp, membre du Flat Earth Society comme de MikMâäk, ainsi que de Moker avec le guitariste Mathias Van De Wiele.

A la contrebasse, Mátyas Szandai qui a étudié la contrebasse classique à Budapest avant de se tourner vers le jazz, côtoyant Archie Shepp, David Murray ou Chris Potter.

A la batterie et frame drums, l'Américain Hamid Drake, l'un des piliers de la free music: Don Cherry, Pharoah Sanders, William Parker ou Assif Tsahar. Il a enregistré avec Dave Liebman et  William Parker mais aussi avec des free jazzmen européens comme Peter Brötzmann (Song sentimentale) ou Mihaly Dresch (Sharing the shed). Pour El Negocito, il a déjà enregistré Live at la Resistenza, avec le saxophoniste John Dikeman.

A la batterie aussi, David Hodek, jeune prodige hongrois (il a commencé à jouer à trois ans) qui a étudié à Budapest.

Enfin, spoken words et rap, Simple One qui a notamment enregistré Vice and virtues.

L'album a été enregistré live au Lamantin Jazz Festival et au Mu Theater de Budapest. Dès le départ, démarrage sur les chapeaux de roue sur tempo échevelé, très tendance Ornette Coleman-Don Cherry, avec ce Rabbit's Race qui porte si bien son nom: éructation de saxophone alto, avec contrepoint de trompette flamboyante sur une rythmique ébouriffée. Après quelques minutes (effet de mode oblige?), le rap de Simple One: "It's not a free jazz festival, it's a rap festival".

Sur Melone Song, un tempo plus apaisé, avec un bel équilibre entre alto, trompette et spoken words. Rocky revient à un rythme plus élevé, avec Simple One qui annonce la météo: prévision de vents violents comme ceux des souffleurs. Sur D run, intro à la flûte, puis Toth passe rapidement à l'alto, avec passage vocal de Simple One.

Sur Yes you can, intro au clavier de Toth avant de passer à l'alto avec partie de spoken words, comme sur D & Ac, Popzene, Ablak et rap sur Triumph sur un rythme de marche solennelle.

Personnellement, question de génération, je préfère les plages sans partie vocale: Afro Kutir ou cette très belle intro de Popzene, jouée en duo alto-trompette, une merveilleuse complicité.

Un compromis entre texte au relent revendicatif et quintet à double rythmique marqué par la musique d'Ornette.

© Claude Loxhay



In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst