Toine Thys Trio - The Optimist

Toine Thys Trio - The Optimist

T

Igloo

En parallèle aux autres projets auxquels il participe - Rackam, Orlando, Afrikan Protokôl, quartet avec l'oudiste Ihab Radwan ou Urbex d'Antoine Pierre, Toine Thys avait déjà enregistré deux albums en trio avec orgue Hammond. Le premier, The end of certainty, en 2010, avec le Hollandais Arno Krijger à l'orgue et Joost Van Schaik à la batterie. Pour le deuxième, Grizzly en 2015, Antoine Pierre remplaçait le batteur néerlandais et insufflait une énergie supplémentaire au trio.

Voici The Optimist, enregistré à Brooklyn et qui ouvre de nouveaux horizons, des climats tout différents. Il faut dire que les partenaires sont eux-mêmes tout à fait différents.

A l'orgue, l'Américain Sam Yahel qui a côtoyé la crème du jazz outre-Atlantique: Joshua Redman, Bill Frisell, Peter Bernstein mais aussi Norah Jones. A son nom, il a enregistré Jazz side of the moon, en référence à Pnk Floyd, avec Seamus Blake au saxophone et Afterburn avec le ténor Donny Mc Caslin.

A la batterie, le Canadien basé à Paris, Karl Jannuska qui a croisé la route de Lee Konitz, Kenny Wheeler, Mark Turner, Rick Margitza, David Binney ou Paolo Fresu. Avec le saxophoniste François Théberge, il a enregistré Soliloque et, à son nom, Thinking in colours en 2009 et Midseason en 2016, avec le guitariste Pierre Perchaud.

Enfin, en invité, aux guitares électrique et acoustique, le Sénégalais Hervé Samb qui, entre jazz et musique africaine, a travaillé avec David Murray et Salif Keita, a enregistré Solos-duos avec Pierre Van Dormael ainsi que Teranza avec des cordes en 2017.


Le répertoire reflète aussi une tout autre inspiration. Parmi les 9 compositions personnelles de l'album, plusieurs sont de consonnances africaines, reflets des nombreux voyages entrepris avec Laurent Blondiau pour travailler avec les Ventistes du Faso au Burkina Faso. C'est le cas de Lullaby of Gounguin, en référence au quartier des artistes à Ouagadougou, avec ce rythme traditionnel camerounais insufflé par la guitare acoustique d'Hervé Samb. Mais aussi de The Optimist, morceau écrit en Afrique pour faire l'éloge des personnes positives et enthousiastes en toutes circonstances, de Tête brûlée, composé à New York, thème énergique aux consonnances africaines ou de Warthog où Toine s'imagine "dans la peau d'un animal chassé par des prédateurs en pleine savane": trois plages sur lesquelles Hervé Samb passe à la guitare électrique.

Le groove énergique insufflé  par l'orgue Hammond reste pour autant toujours présent: le très groovy Bravo, clin d'oeil au défunt jazz club bruxellois, aux sonorités très électriques; Samouraï et son groove plus lent imposé par le duo orgue-batterie, qui évoque l'ère Jimmy Smith ou Bowing enregistré en duo avec l'orgue de Sam Yahel qui introduit majestueusement le thème. L'inspiration est aussi multiple: Masks and feathers, et son  atmosphère de fin de soirée, a été écrit après avoir assisté au carnaval de Binche. Quant à Cosmic Wassyl - clarinette basse ombrageuse et guitare acoustique - est un hommage au chanteur d'opéra Wassyl Slipack tué par un sniper, lors du conflit en Ukraine.

Enfin, autre spécificité de The Optimist, Toine jongle de manière intensive entre ses trois instruments: soprano volubile (The Optimist), clarinette basse à la sonorité ténébreuse (Lullaby of Gounguin, Cosmic Wassyl) et ténor rageur (les autres plages).

Musicien passionné par le hasard des rencontres, Toine Thys fait preuve d'un bel éclectisme: The Optimist est à l'image de ce "ventiste" chaleureux et inspiré.

Texte © Claude Loxhay
Article aussi publié par jazzaroundmag


Concerts 2019:

France: Centre Wallonie-Bruxelles, Paris, 22 février
Belgique: Bozar, Brussels, 23/2
Allemagne: Salon du jazz, Cologne, 26/2
Pays-Bas: Paradox, Tilburg, 27/2
+
24/2, Liège, L’An Vert
25/2: Bruxelles, Masterclass Conservatoire de Bruxelles
28/2: Anvers, Rataplan


In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst