Sarah Lancman - Parisienne

Sarah Lancman - Parisienne

S

Jazz Eleven

Née à Paris, Sarah Lancman a d'abord étudié le piano classique au Conservatoire de Paris, puis le piano jazz avec Emil Spanyi et la technique vocale à la Haute Ecole de Musique de Lausanne.

Si elle admire le talent mélodique de Bill Evans au piano, elle se passionne pour la voix de Diana Krall, comme celle d'Ella Fitzgerald ou Sarah Vaughan. En 2014, elle enregistre un premier album en tant que chanteuse, Dark voué à des chansons de Nick Drake et des classiques. Elle rencontre alors le pianiste Giovanni Mirabassi, au talent lyrique impressionnant (plusieurs albums enregistrés en solo). A Dinant, on l'a entendu en trio avec Flavio Boltro (tp) et Glenn Ferris (tb) et, à Gouvy, dernièrement avec le trompettiste/chanteur japonais Toku. Avec lui, Sarah Lancman a enregistré d'abord Inspiring love en 2016, puis A contretemps en 2018, avec Toku en invité et Intermezzo, un album largement dédié à la chanson italienne, avec le saxophoniste Olivier Bogé en invité (album chroniqué sur jazz'halo).

Pour Parisienne, elle est accompagnée par Giovanni Mirabassi, Laurent Vernerey à la contrebasse et Stéphane Huchard à la batterie.
En invités, on retrouve d'une part le saxophone alto volubile de Pierrick Pedron (A New Start) et, d'autre part, l'accordéon de Marc Berthoumieux (sur Parce que de Charles Aznavour et L'Hymne à l'amour d'Edith Piaf).

A l'exception de ces deux emprunts à la grande chanson française, les autres plages sont consacrées à des compositions originales, des chansons d'amour, les unes écrites en anglais (Tokyo Song, A New Start, The moon and I, Love you more than I can sing), les autres en français (Et ainsi va la vie, C'était pour toi, Dis-le moi, Ton silence).

On passe ainsi de ballades très émotives (Ton silence, The moon and I), à des valses tourbillonnantes qui évoquent l'univers de Michel Legrand (Et ainsi va la vie, Dis-le moi), des chansons très jazzy (Tokyo Song, C'était pour toi, A New Start avec l'apport du saxophone alto, Love you more than I can sing) et des chansons à l'esprit "musette" (Parce que ou L'hymne à l'amour avec apport de l'accordéon).

La voix est limpide et ondoyante, toujours en complicité avec le lyrisme mélodique de Giovanni Mirabassi.

© Claude Loxhay



In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst