Papajo: Paul Hubweber, Paul Lovens, John Edwards - Spiela

Papajo: Paul Hubweber, Paul Lovens, John Edwards - Spiela

P

340 CD Creative Sources Recordings, Lisboa

S'il est moins connu que ses confrères Albert Mangelsdorf et Conrad Bauer, le tromboniste Paul Hubweber fait partie néanmoins des grandes figures du free jazz allemand. 

Né en 1954, il joue d'abord de la batterie, avant de se tourner vers le trombone. Installé à Moers, il collabore au grand festival free et au workshop du Globe Unity Orchestra d'Alexander von Schlippenbach. Il enregistre en solo (Tromboneos), en duo avec Claus Van Bebber puis forme un trio avec Peter Kowald (cb) et Paul Lovens (dm). Après quelque temps, John Edwards succède à Kowald pour constituer Papajo: PAul Hubweber, PAul Lovens, JOhn Edwards. Au sein de ce trio, avec lequel il enregistre Jeu Simple pour Cadence, le tromboniste allemand côtoie deux grandes figures du free jazz européen.

Natif de Londres, John Edwards a joué avec Alexander von Schlippenbach, Peter Brötzmann, Lol Coxhil, Sophie Agnel, Evan Parker, Paul Dunmall, Tony Coe et Sunny Murray. Quant à Paul Lovens, il a côtoyé Aki Takase, Hans Koch, Frank Gratkowski, Mats Gustafsson, Mario Schiano, Evan Parker et a fait partie, avec Paul Lytton, du Globe Unity Orchestra (album 44 years de 2007).

A l'occasion du 15e anniversaire du trio, le label de Lisbonne a décidé de produire un double album reprenant deux enregistrements inédits réalisés par Paul Hubweber lui-même: deux concerts tout en spontanéité, l'un à Zagreb en 2003, et l'autre à Aachen en 2009, deux concerts séparés de six ans mais avec la même quête d'improvisation libertaire, au travers de plages de 5 minutes (Bamb Danca) à 20 (Acart Beat) ou 24 minutes (S C).

Hubweber explore tout le spectre sonore du trombone: feulements, growls rageurs, coups de langue, effets de glissando, recours à toute une série de sourdines, comme le montre une photo à l'intérieur de la pochette. John Eddwards, de son côté, explore toutes les potentialités de sa contrebasse, jeu vif à l'archet, pizzicati en  rafales, au travers d'un jeu plus percussif que mélodique. Paul Lovens, lui, rompt totalement avec une approche traditionnelle de la batteie, un peu à la manière d'un percussionniste qui ponctue le flux du trombone d'articulations impromptues, mêlant caisse claire, toms, tambour à la peau tendue par des cordes et une multitude de petites cymbales accrochées à une tringle.

Bref un double album à réserver aux amateurs inconditionnels de free jazz européen échevelé.

Claude Loxhay


our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée

 

Special thanks to our photographers:

Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Iwein Van Malderen
Olivier Verhelst