Miles Davis Quintet - Freedom Jazz Dance (The Bootleg Series Vol.5)

Miles Davis Quintet  -  Freedom Jazz Dance (The Bootleg Series Vol.5)

M

Columbia Legacy/Sony Music

"First Thought, Best Thought", tel était le credo de la première prise de Miles.

Le cinquième volet des "Bootleg Series" intitulé "Freedom Jazz Dance" (un titre de Eddie Harris qui fut un gros succès des mid-sixties) apporte pour la première fois un éclairage sur la façon de travailler de Miles Davis en studio. Pour avoir il y a longtemps déjà écouté l’intégrale des "Savoy Sessions" de Charlie Parker, le souvenir en reste de courtes séquences souvent peu intéressantes, et de quelques unes qui éclairaient la façon de partir sur les harmonies d’un morceau en éludant le thème, puis de le rebaptiser (ainsi "Koko" a-t-il été ainsi baptisé quand un contrôleur de royalties est entré en studio alors que le quartet entamait une improvisation sur "Cherokee"). Chez Miles Davis, pas trente-six prises, mais plutôt un travail d’approche de chaque morceau avant la prise définitive, souvent la première d’ailleurs.

L’intérêt de ce cinquième coffret réside bien dans les séquences enregistrées où les musiciens dialoguent, Miles donne ses consignes, certains hésitent puis se retrouvent. C’est dans le premier "témoignage" de la première galette qu’on découvre le processus avec le plus d’intérêt : "Freedom Jazz Dance" est disséqué pendant plus de vingt minutes et est suivi de la prise définitive. Clairement, il faut comprendre l’anglais, pas toujours évident, mais Frank Bergerot dans "Jazz Magazine" d’octobre nous donne la précieuse information de la transcription des textes sur le site  http://www.plosin.com/milesahead/Disco.aspx?id=BootlegFJD

Avouons qu’on ne conseillera pas ce coffret à celui qui rôde ses oreilles avec  le quintet légendaire – on passera en priorité par les albums, dans ce cas-ci "Miles Smiles" dans son intégralité, "Water Babies" pour le titre éponyme et "Masqualero" de "Sorcerer ", "Nefertiti" et "Fall" de l’album "Nefertiti". Seuls  les fans de l’intégrale du trompettiste apprécieront cette "mise en œuvre" d’un album, chose inédite chez Miles.

La troisième galette se termine par quelques curiosités plaisantes comme cette répétition de la section rythmique seule sur "Country Son" ou ces sept minutes d’enregistrement dans l’appartement de Miles avec Wayne Shorter. 

Encore une fois, des pièces inédites pour collectionneurs.

Jean-Pierre Goffin


In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst