MIKMÂÄK - # 2 (cl)

MIKMÂÄK - # 2 (cl)

M

Igloo

Le nouveau MikMâäk vient de sortir chez Igloo, et non chez Werf: un retour au bercail pour Laurent Blondiau qui, avec Mâäk Spirit, avait enregistré Al Majmaâ, en 2004, pour le label bruxellois. Il est vrai que, depuis la mainmise de Kaap sur le label brugeois, celui-ci se concentre sur de jeunes groupes flamando-flamands, là où MikMâäk rassemble Bruxellois, Wallons, Flamands et Français.

Revoici donc l'équipe du bouillant Laurent Blondiau. Peu de changements par rapport à celle du premier album de 2015: 16 musiciens au lieu des 17 du début. Quelques changements d'abord au niveau de la section trombone/tuba: lors de cet enregistrement, pas de Michel Massot (pourtant présent sur l'une des photos de la pochette) et Geoffroy de Masure comme Niels Van Hertum cèdent leur place à Adrien Lambinet (Orchestre du Lion, Mâäk Kojo) et Frederik Heirman (BJO, Tuesday Night Orchestra). Ensuite au niveau de la rythmique: aux côtés de Fabian Fiorini, le Français Claude Tchamitchian (rencontré par Blondiau au sein du MegaOctet d'Andy Emler) cède sa place à Nathan Wouters (Sgt Fuzzy, NEST) et Samuel Ber (élève de Daniel Humair au Conservatoire de Paris) succède à João Lobo. Là où le Portugais jouait sur les couleurs, le leader de Pentadox joue à l'énergie et insuffle un autre dynamisme à l'orchestre.

MikMâäk, ce n'est pas un big band traditionnel avec des sections figées et rangées par étages mais un orchestre, souvent réuni en cercle, qui navigue entre jazz moderne, musique contemporaine et musique improvisée: un subtil équilibre entre "écriture et spontanéité" comme aime à le dire Guillaume Orti. C'est aussi un orchestre à la palette sonore très large: à côté des trompettes (Laurent Blondiau, Jean-Paul Estiévenart, Bart Maris), des saxophones (Guillaume Orti, Jeroen Van Herzeele, Bo Van der Werf, Grégoire Tirtiaux) et des trombones/euphonium et tubas (Adrien Lambinet, Frederik Heirman, Pascal Rouseau), une section de bois: flûtes (Pierre Bernard, Quentin Manfroy) et clarinettes (Yann Lecollaire) qui procurent d'autres couleurs à l'ensemble et multiplient les alliances sonores.

Enfin, c'est un projet au sein duquel chacun peut être soliste mais aussi compositeur:  ici Fabian Fiorini, Laurent Blondiau, Guillaume Orti, Yann Lecollaire, Pascal Rousseau et Samuel Bert. Mais malgré cette diversité de compositions, l'album présente une parfaite homogénéité d'inspiration. Avec une telle équipe, la masse sonore est primordiale mais laisse des espaces à une succession de solistes. Particularité, les solos (espace d'improvisation) se développent toujours en opposition à la masse sonore de l'orchestre (espace d'écriture). Sur The ineffable story of Ronaldo Dumpt-y, les solos de piano puis de baryton et contrebasse s'articulent en parallèle à la masse sonore de l'orchestre.

Sur Yacin's tune, proche de l'esprit de Mâäk et de sa musique de transe, la trompette bataille face aux autres instruments et la flûte affronte trombone et tuba. Les compositions se développent en séquences successives: sur Bumper spacecraft, l'intro de trombone débouche sur un passage réservé aux autres cuivres, suivent des séquences piano/orchestre et trompette/orchestre. Même chose pour Discrétion illuminant la noire nuée, une intro de ténor/piano débouche sur des phases orchestrales mouvementées. Les alliances sonores se succèdent clarinette basse/tuba sur Eclat, baryton/clarinette basse sur Guyane, alto/flûte sur Zgru'n.

Voilà une des formations les plus originales, personnelles et inventives du paysage européen mais, avec des compositions aussi longues, on se doute que radio et télé ne feront pas chou gras de ce répertoire. Mais entend-t-on encore du jazz dans les medias. Alors il reste les albums et les concerts: à vous d'intervenir.

© Claude Loxhay
En partenariat avec

Concerts:

MikMâäk:

23 octobre 2019, Bruxelles Recyclart
25 octobre 2019, Gand, Handelsbeurs
13 février 2020, Bruxelles, Marni

Duo L. Blondiau-F.Fiorini:

22 novembre 2019, Liège, Pelzer Jazz Club


In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst