Martin Wind/Philip Catherine/Ack Van Rooyen - White Noise (jpg)

Martin Wind/Philip Catherine/Ack Van Rooyen  - White Noise (jpg)

M

Laïka Records

Il y a six ans sortait sur le label ACT « New Folks », la première collaboration entre le contrebassiste allemand Martin Wind et le guitariste Philip Catherine. Comme le rappellent les notes de pochette, le contrebassiste a très jeune été séduit par l’album de Philip Catherine en duo avec Niels-Henning Ørsted Pedersen, « The Viking » sorti en 1983.

Voici Wind et Catherie à nouveau réunis, en trio cette fois, avec une autre « icône » et inspiration du contrebassiste : le bugliste Ack van Rooyen. Difficile de ne pas penser au trio que formait Philip Catherine avec Chet Baker et Jean-Louis Rassinfosse dont six albums officiels témoignent de la longévité et parfaite connivence. Pensée d’autant plus prégnante que la sonorité du bugle n’est pas loin de faire penser à celle de la trompette de Chet, surtout sur les ballades et les trois standards.

D’entame, c’est le contrebassiste qui à l’archet attaque, le mot n’est pas faible, la composition de Kenny Wheeler « Canter » avant de lancer le tempo en pizzicati pour le thème exposé par Ack van Rooyen, puis par Philip Catherine. « Everything I Love » est un bel exemple du travail de la mélodie par le trio, le chant mélodique des trois partenaires se fondant dans le rythme.

Certes, le nonagénaire Ack Van Rooyen n’a plus le volume qu’on lui connaissait lorsqu’il accompagnait Barney Wilen ou Kenny Clarke à Paris, mais son jeu tout en souplesse, chaleur et en douceur sonore fait merveille dans ce type de formation, particulièrement sur sa composition « Autumn Bugle ». Mais c’est le contrebassiste Marti Wind qui est surtout en évidence de par ses trois compositions – « White Noise », « The Dream », « A Genius and a Saint » - et aussi par sa belle sonorité, notamment dans l’intro de « I Fall in Love Too Easily ». Et que dire de Philip Catherine si ce n’est qu’égal à lui-même, il brille par les couleurs de ses solos, son son de guitare reconnaissable entre mille et ses ponctuations rythmiques pleine de finesse.

Voilà un album qui si il ne renouvèle pas le genre du trio tp-gt-cb, donne beaucoup de plaisir à l’écoute.

© Jean-Pierre Goffin


In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst