Lynn Cassiers - Yun (cl)

Lynn Cassiers - Yun (cl)

L

Clean Feed

Après ses études au Conservatoire de La Haye et avoir croisé des personnalités aussi différente que Rachel Gould, Judy Niemack ou Kristina Fuchs, Lynn Cassiers s'est engagée dans une voie très personnelle entre improvisation libre, jazz, rock alternatif et musique électronique, en adoptant une technique originale qui transforme la voix par toute une série de "machines".

Ce qu'elle démontre en solo (The Bird, the Fish and the Ball), comme en duo avec Jozef Dumoulin ou avec la Française Alexandra Grimal (membre de l'ONJ d'Olivier Benoit). Pour Yun, elle retrouve une série de vieux compagnons de route: au Fender Rhodes et autres claviers, son complice Jozef Dumoulin avec qui elle a fondé Lidlboj (albums Trees are always right puis Live in Neerpelt), en compagnie d'Eric Thielemans à la batterie et, au saxophone baryton, de Bo Van Der Werf qu'elle croise aussi au sein d'Octurn (7 Eyes).

Au piano, Erik Vermeulen, membre de l'Imaginery Band, avec Sylvain Debaisieux (sax), Niels Van Hertum (euphonium), Manolo Cabras (cb) et Marek Patrman (dm). Manolo, elle l'a aussi croisé dans le quartet d'Augusto Piradda et au sein de Basic Borg (I wouldn't be sure), avec les Italiens Ricardo Luppi (sax), Matteo Carrus (p) et le batteur Oriol Roca (souvenir d'un beau concert au Pelzer).

Dès I You We, on est plongé dans une atmosphère hypnotique: claviers électriques et multiples effets électroniques tissent un magma sonore touffu d'où, au fil du temps, émergent un piano cristallin puis une voix fragile et ondoyante suivie par la sonorité grave d'un baryton. Comme surgies d'une brume, apparaît un flot de paroles connues mais transfigurées par la voix cristalline de Lynn Cassiers: on reconnaît I love you de Cole Porter.

Tout au long de l'album, la même fantasmagorie opère:  surgissent de vagues fantômes de mélodies hyper connues mais transfigurées par la magie de l'électronique: That's all  (Brandt-Haynes) Crazy He Calls Me (Russell-Sigman), Let's Call The Whole Thing Off (Gerschwin), You've Changed (Carey - Fischer), Easy To Love  (Cole Porter), But Not For Me (Gerschwin) entrecoupées d'improvisations collectives. Pas de concession de la part de Lynn Cassiers, il ne s'agit pas de faire une parenthèse avec retour aux "classiques". Elle poursuit sa voie: originale et personnelle.

© Claude Loxhay
en partenariat avec jazzaroundmag

Musici:

Lynn Cassiers voix, electronics
Erik Vermeulen
piano
Marek Patrman
drums
Manolo Cabras
contrebasse
Bo Van Der Werf
saxophone
Jozef Dumoulin
Fender Rhodes, elektronics


In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst