Hubert Dupont - Smart Grid

Hubert Dupont - Smart Grid

H

Ultrabolic / Musea Distribution

On connaît avant tout le contrebassiste Hubert Dupont comme étant un des fondateurs, dans les années '90, du groupe Kartet, en compagnie de Benoît Delbecq (p), Guillaume Orti (as) et Benjamin Henocq (auquel a succédé Stéphane Galland pour l'album Grands Laps). Il a aussi fait partie du big band Quoi de neuf docteur découvert lors d'un Jazz à Liège et a formé Altissimo, avec quatre saxophonistes alto: Guillaume Orti, Philippe Sellam, Pierre-Olivier Govin et D. Haboyan. Après deux projets inspirés par le Moyen Orient, Jasmin et Al Joulan, avec Naïssam Jalal à la flûte et Youssef Hbeisch aux percussions orientales, revoici un quartet plus "classique".

Au saxophone alto, Denis Guivarc'h, élève de Pierrick Pedron et professeur au CIM. Après avoir fait partie du Multicolore Feeling d'Eddy Louiss, il a rejoint le Magic Malik Orchestra dont il fait partie depuis 20 ans (par exemple, album 13 XP Song's Book). Par ailleurs, Denis Guivarc'h avait déjà croisé Hubert Dupont pour l'album Jasmin.

Au piano, Yvan Robillard qui a étudié aux Conservatoires de Lyon et de Paris, en suivant une formation classique autant que jazz avec Manuel Rocheman. Il a gravé Mouvances en solo, Intuitions en trio, a rejoint le projet Jus de Bocse du trompettiste déjanté Médéric Collignon et a croisé Hubert Dupont pour le disque Spider's Dance.

A la batterie, Pierre Mangeard, batteur autodidacte, attiré par lamusique dès l'âge de 14 ans. Il a joué notamment avec Eric Prost (sax) et Jean-Luc Lehr (gb) et a fait partie d'un trio en compagnie de Nelson Veras (g) et Hubert Dupont.

Voilà donc un quartet, fruit de retrouvailles et qui peut rappeler la musique de Kartet  et sa mouvance M'Base.

C'est le cas de la première plage, Greed: après une intro de contrebasse, le saxophone alto se lance dans une série de phrases courtes et incisives qui débouchent sur un solo de piano. A plusieurs reprises, les compositions originales de Dupont associent alto et jeu à l'archet: Eoliane est exposé à l'unisson par l'archet et l'alto sur fond de jeu aux balais, Recondition allie aussi alto et archet sur un tempo plus lent et Pendulair les associe sur un rythme plus fougueux. Chacune des six compositions originales, enregistrées en public, laissent une place importante aux solos: piano sur Greed, solo "absolu" d'alto sur Eoliane, contrebasse à l'archet puis en pizzicato sur Eoliane, belle intro sur Helliptic et pizzicati nerveux sur Pendulair.

Une musique incisive et fougueuse qui se nourrit pleinement de la vigueur du concert en public: Smart Grid, un vrai réseau intelligent.

© Claude Loxhay


our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée

VKH Torhout

 

Special thanks to our photographers:

Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Robert Hansenne
Stefe Jiroflée
Jos L. Knaepen
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Robin Arends
Marleen Arnouts
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Iwein Van Malderen
Olivier Verhelst