Frank Kimbrough - Solstice

Frank Kimbrough - Solstice

F

Pirouet

Installé à New York depuis 35 ans, après un passage à Washington où il a croisé Shirley Horn, le pianiste Frank Kimbrough se reconnaît deux mentors en musique: Paul Bley et Andrew Hill.

Il a joué en duo avec Lee Konitz, en quartet avec Dewey Redman et avec l'orchestre de Maria Schneider. Dernièrement, il a enregistré "Live at Kitano" en trio (2012); Quartet avec Steve Wilson (as), en 2014; Meantime (2015) en quintet. Il y a une quinzaine d'années, à l'occasion d'une rencontre avec le producteur du label Omnitone, Jazz'halo avait chroniqué Genius Envy qu'il avait gravé avec le trompettiste Ron Horton et la saxophoniste Jane Ira Bloom.

Pour ce Solstice, il  retrouve deux vieux briscards de la scène américaine: à la contrebasse, Jay Anderson (quelque 400 disques au compteur, notamment avec Paul Bley, Lee Konitz ou Michael Brecker); à la batterie, Jeff Hirshfield qui a accompagné nombre de grands pianistes, tels Paul Bley, Fred Hersch ou Harold Dankok et figure, petit cocorico, sur l'album Shakra que Pierre Vaiana a enregistré à New York, avec Salvatore Bonafede et Michael Formanek en 1993.

Solstice est l'occasion, pour le pianiste new yorkais, de célébrer la musique de quelques grands noms qui ont marqué sa carrière. A côté de sa seule composition personnelle, Question's the Answer, il a choisi de revisiter Seven de Carla Bley, un thème joué par Paul Bley; deux compositions d'Annette Peacock, Albert's Love Theme écrit pour Albert Ayler et El Cordobez dédié au torero espagnol; Walking by Flashlight de Maria Schneider; The Sunflower composé par Paul Motian pour son trio avec Joe Lovano et Bill Frisell et From California with Love d'Andrew Hill, un thème que le légendaire pianiste a joué en solo.

D'une plage à l'autre, une musique tout en intériorité, évanescente et souvent mélancolique, empreinte de silence et de phrases mélodiques comme en suspens mais toujours dans un continuel échange avec la contrebasse lyrique de Jay Anderson et la batterie tout en délicatesse de Jeff Hirschfield: une forme de trilogue intermédiaire entre Paul Bley et Bill Evans.

Claude Loxhay


De Werf Brugge, years ago © Stefe Jiroflée


In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst