Ferruccio Spinetti / Giovanni Ceccarelli - More Morricone

Ferruccio Spinetti / Giovanni Ceccarelli - More Morricone

F

Bonsaï Music

Septembre 2019, soit près d’un an avant le décès d’Ennio Morricone (le 6 juillet de cette année), le pianiste Giovanni Ceccarelli et le contrebassiste Ferruccio Spinetti se retrouvent en studio pour enregistrer un album-hommage au célèbre compositeur italien.

Giovanni Ceccarelli a étudié, entre autres, avec Enrico Pieranunzi, Rita Marcotuli ou Franco D’Andrea, la crème des crèmes du piano italien. Benny Golson, Lee Konitz, Enrico Rava, Paolo Fresu, Rosario Giuliani… la liste de ses collaborations est trop longue pour être énoncée ici. Pianiste très apprécié des vocalistes, il a aussi accompagné Mark Murphy, Maria Pia De Vito, David Linx, Camille Berteault, Nancy King…

A ses côtés, le contrebassiste Ferruccio Spietti est surtout connu pour le duo « Musica Nuda » avec Petra Magoni, mais on le rencontre aussi avec Giovanni Ceccarelli dans le groupe « InventaRio » notamment sur « InventaRio meets Ivan Lins », un album nominé aux Latin Grammy Awards.

Ces deux-là se connaissent et se trouvent comme larrons en foire, c’est encore le cas sur cet album. Quinze pièces dont certaines très connues reprises de films qui le sont tout autant, et aussi de petites merveilles comme l’enchainement de « My Heart and I » (avec la belle voix de notre Chrystel Wautier) et « Ricatto » de la série TV « La Pieuvre ».

Chrystel Wautier, nous la retrouvons sur cinq pièces, notamment en ouverture sur « I Figli Morti » où elle révèle un talent de … siffleuse. Particulièrement touchant est « Un Ami » (du film « La Poursuite Implacable ») que Chrystel  Wautier chante en français, une mélodie faisant penser à un autre compositeur pour le cinéma Michel Legrand.

Outre l’apport de la voix, les variations instrumentales du duo colorent la plupart des morceaux de sonorités variées : piano acoustique, Fender Rhodes, clavietta, synthés… pour Ceccarelli, contrebasse acoustique ou basse électrique, mais aussi guitare acoustique et bouzouki pour Spinetti qui expose en solo un superbe « Metello », répondant au solo du pianiste sur un émouvant « Atame », film d’Almodovar.

Quand le matériel de départ est déjà superlatif, un tel projet peut paraître au premier abord piégeux pour ses protagonistes, il n’en est absolument rien ici : le duo – le trio même pour les tendres apparitions de Chrystel Wautier – nous offre un disque d’une beauté ensorcelante où les mélodies de Morricone sont transcendées dans chaque version.

Magnifique !

© Jean-Pierre Goffin
En partenariat avec jazzaroundmag


In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Stephen Godsall
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Yves « JB » Tassin
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst