Dock in absolute - Unlikely

Dock in absolute - Unlikely

D

CAM Jazz/ Stilletto

D'abord, une réaction d'humeur, un petit mot sur le label.

CAM est un label italien qui couvre un large spectre du jazz transalpin: E. Pieranunzi, E.Rava, A. Salis, G. Gaslini, R. Marcotulli, G. Mirabassi, F. Bearzatti. A plusieurs reprises, j'ai essayé d'entrer en contact avec ce label pour signaler mon grand intérêt pour ces musiciens hérauts de ce que Pino Minafra appelle "l'italianité" du jazz de la grande botte: chroniques, interviews, expo-conférence-video à la Maison du Jazz. Pas de réponse.

Quand je découvre, dans une enveloppe frappée du sceau de Stilletto, un disque CAM, un sentiment de joie. Mais surprise et une certaine frustration… c'est l'album d'un pianiste luxembourgeois que l'on m'envoie. L'album: Dock in absolute, trio qui est déjà venu à l'An Vert… La rencontre entre un pianiste issu du monde classique (Jean-Philippe Koch), d'un batteur de jazz (Michel Mootz) et d'une basse électrique (David Kintziger)

Jean-Philippe Koch a un long parcours académique: Conservatoire de Luxembourg, puis Saarbruck, Liège et le Berklee College. Il a formé, avec son père et sa sœur, tous deux violonistes, le trio Koch mais tourne beaucoup avec ce Dock in absolute. Dans le jeu de Koch, on sent d'abord sa solide formation classique, sa maîtrise technique.

Au niveau de l'énergie et des thèmes mélodiques, il y a une certaine parenté avec EST: de longues boucles dont le rythme s'accélère sous l'impulsion de la rythmique (basse obsédante et batterie survitaminée): c'est le cas de Urban heart, Borderline ou Night train to Lipetsk. D'autres compositions sont plus mélancoliques (Rome's hapiness, Floating memories, Ellipse).

Comme l'indique le texte de pochette, on a affaire à un "groupe, plus qu'à une collection d'individualités": le trio laisse une large place à la basse électrique (intro de Drawning light) comme à la batterie (intro de No plan B, batterie électronique sur Look back). A noter aussi un sample de voix sur Tangle borders qui clôt l'album.

© Claude Loxhay


Concerts 2019:

Théâtre de Namur, 14 septembre
Bruxelles, WWalter, 17 novembre


our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée

 

Special thanks to our photographers:

Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Iwein Van Malderen
Olivier Verhelst