Diego Imbert - Urban

Diego Imbert - Urban

D

Trebim Music/L'Autre Distribution

Diego Imbert s'est d'abord intéressé au violon puis à la basse électrique. C'est en 1995 qu'il opte pour la contrebasse au Conservatoire de Paris et au travers de stages avec Jean-François Jenny-Clark et Hein Van de Geyn.

Il se produit d'abord au sein du Gipsy Project de Bireli Lagrene. On le retrouve ensuite dans le trio du saxophoniste Sylvain Beuf, le quartet du trompettiste italien Flavio Boltro et le quintet du bugliste Alex Tassel. Avec André Ceccarelli, il enregistre Le coq et la pendule et A NOUsGaro, en hommage au chanteur toulousain, avec David Linx au chant mais aussi Tribute to Charlie Haden en compagnie d'Enrico Pieranunzi.

Il a monté sa propre formation dès 2008 avec Alex Tassel (tp), David El-Malek (ts) et Franck Agulhon (dm). Toujours avec David El-Malek et Franck Agulhon, il forme ensuite un quartet avec le trompettiste Quentin Ghomari.

Pour Urban, il élargit sa formation en faisant appel à Pierrick Pedron à l'alto, Bastien Ballaz au trombone et Pierre-Alain Goualch au Fender Rhodes et autres claviers électriques, un pianiste qu'il avait croisé pour Le coq et la pendule. Par ailleurs, il revient à ses premières amours: la basse électrique. Ce qui détermine fatalement la musique de cet album qui s'inspire des années '70. Aussi n'est-ce pas un hasard, s'il fait appel à Eric Legnini pour la réalisation du disque.

Au répertoire, huit compositions originales qui mettent bien en valeur la large palette sonore des instruments à vent: trompette, trombone et saxophones mêlent leurs sonorités irisées de manière originale (Moovies, Delayed), un peu à la manière de certains albums West Coast ou de Birth of the cool mais avec, en arrière plan, la solide ligne de basse du leader et des claviers électriques.

Ce qui n'empêche pas chacun de se mettre en évidence: alto volubile et incisif de Pierrick Pedron (Bridges), solo de ténor (Moovies), trombone ouaté (Brixton Market), intro de bugle (Moovies) et solo de trompette (Urban). Si la plupart des thèmes adoptent un mid tempo, Marchin' rappelle le rythme particulier des marching bands de La Nouvelle Orleans.
Petite restriction, le recours un peu trop systématique à un tambourin, sans doute accroché au charleston, de la part de Franck Agulhon, un effet un peu redondant, comme c'était le cas dans l'album Manifesto de Jeff Herr.

Sortie de l'album le 16 novembre 2018 et concerts à Paris, au Sunset, les 17 et 18 janvier 2019.

© Claude Loxhay


our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée

VKH Torhout

 

Special thanks to our photographers:

Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Robert Hansenne
Stefe Jiroflée
Jos L. Knaepen
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Robin Arends
Marleen Arnouts
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Loffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Iwein Van Malderen
Olivier Verhelst