Didier Petit/Claudia Solal/Philippe Foch - Les Voyageurs de l'Espace

Didier Petit/Claudia Solal/Philippe Foch - Les Voyageurs de l'Espace

D

Buda Musique 860294

Une nouvelle création des Voyageurs de l’Espace autour des Chansons de l’Espace

 

Les Voyageurs de l'Espace

avec

Claudia Solal (voix et voix)
Didier Petit (violoncelle et voix)
Philippe Foch (percussion et voix)

 


à Bagnère de Bigorre © CNES

 

DIDIER PETIT:

"En 1969, alors que je faisais mes débuts dans la musique avec un violoncelle qui m’a fait vivre une évolution permanente, j'ai vu le premier pas de l’homme sur la Lune à travers la télévision en noir et blanc du voisin. Mon cerveau d’enfant n’avait pu s’empêcher alors, de relier  immédiatement ces deux événements. Connaissant cet « Armstrong » grâce aux disques qui trônaient à la maison, il me fut facile de comprendre que c’était bien le trompettiste que je voyais en train de dancer sur la Lune et je me jurais alors :  « moi aussi quand je serai grand, j’irai jouer du violoncelle sur la Lune. »

La musique a beaucoup accompagné la conquête spatiale et cela autant  dans la chanson que dans la musique contemporaine ou le jazz sans compter la pop : Serge Reggiani, Luc Ferrari, Sun Ra, Gainsbourg, Claude Ballif, Miles Davis, Police et j’en passe... Ce rêve de quitter la Terre m’est toujours resté lorsqu'en 2008 a débuté un compagnonnage avec l’observatoire de l’Espace du CNES. En 2015, j'ai enfin pu vivre cette expérience extraordinaire de l’apesanteur avec un cosmocelle dans l’avion ZéroG. Toucher du doigts ce rêve d’enfant.

Au moment où l’homme envisage de retourner sur la Lune (la Chine y pense fortement) et d’aller sur Mars (mais pas tout de suite), l’année où le 10ème Français va passer quelques mois dans l’ISS et le succès international de la mission Philae,  le désir du trio des voyageurs de l’espace est de ré-ouvrir une fenêtre musicale pour accompagner joyeusement  ce mouvement. C’est ainsi qu’à travers un continuum vocal et instrumental représentant l’étendue sidérale, apparaissent 11 chansons comme autant de planètes à découvrir. Un univers musical onirique prenant corps à travers la voix chaude et lumineuse de Claudia Solal, les percussions et les sons étranges de Philippe Foch accompagné de mon violoncelle Lunaire.

Rien à voir mais un texte aussi lié à mon expérience en apesanteur dans l'avion zero G du CNES."

 


vol parabolique prise par l'appareil de Didier (ma go pro) qui était accroché à la carlingue

 

LES CHANSONS DE L’ESPACE
Une co-production de l’Observatoire de l’Espace du CNES et de Einstein on the Beach

L’aventure spatiale a toujours été une source importante d’inspiration pour la chanson française. Reggiani, Gainsbourg, Aznavour, Bécaud, Saget, Les frères Jacques, Loïc Lantoine et bien d’autres ont constitué un répertoire riche de chansons inspirées du rêve spatial. L’univers du jazz s’y est également intéressé (Louis Armstrong, Boris Vian, Sun Ra, Miles Davis, etc.), ainsi que de nombreux artistes de la scène pop.  

Pour réactiver ce processus, le collectif scénique des Voyageurs de l’Espace propose de mettre en musique « les Chansons de l’Espace ». Composés d’un nouveau plateau – Claudia Solal au chant, Philippe Foch à la batterie et aux percussions, et Didier Petit au violoncelle – les Voyageurs ont souhaité créer des chansons inédites avec des auteurs d’aujourd’hui inspirés par l’Espace, les univers lointains et le quotidien de ceux qui y travaillent.

L’Observatoire de l’Espace du CNES a donc proposé à 8 auteurs d’écrire des textes de chansons. Pour chaque chanson, un dispositif générateur d’écriture leur a été envoyé, matérialisé par une fiche sur laquelle figurait une proposition de titre de chanson ainsi que trois photos d’illustration. Ces textes seront ensuite mis au cœur de la création musicale des Voyageurs de l’Espace. 

Didier Petit, qui co-dirige la formation artistique, évoque la création musicale foisonnante autour du rêve spatial : « cette création  a commencé bien avant que Gagarine ne devienne le premier homme dans l’Espace et qu’Armstrong ne pose le pied sur la surface de la Lune.  Aujourd’hui, à l’heure où nous envisageons d’emmener l’homme toujours un peu plus loin dans notre système solaire, le projet « Chansons de l’Espace » veut accompagner à nouveau ce mouvement. Il est temps de redonner parole et musique à nos imaginaires à travers les thèmes qui traversent l’histoire de l’aventure spatiale. » 

Les textes des chansons nées de ce processus de création seront publiés dans le prochain numéro de la revue Espace(s). En parallèle, ils seront mis en musique et chantés par les Voyageurs de l’Espace lors d’une résidence à Bagnères-de-Bigorre à l’été 2015. Cette résidence de création musicale aboutira à la réalisation d’un disque autour des Chansons de l’Espace, qui réunira les chansons inédites, écrites et composées pour l’occasion, ainsi que des réinterprétations de chansons du répertoire. Le lancement du disque aura lieu lors de la fête de la musique au CNES à Paris en juin 2016.

 


concert à Pékin

 

LES ARTISTES

Claudia Solal : chant Auteur, compositeur, improvisatrice, chanteuse à l’univers singulier, Claudia Solal a exploré le répertoire des standards de jazz, avant de s’intéresser à la musique improvisée. Outre sa très remarquée collaboration avec Benjamin Moussay, qui se poursuit depuis 2003, elle monte en 2006 un étonnant duo avec le saxophoniste Jean-Charles Richard, axé sur l’improvisation. En dehors de ses propres projets, Claudia Solal a participé à une douzaine de disques (Room Service, My Own Foolosophy, Porridge Days…). Elle travaille actuellement dans le sextet d’Yves Rousseau Poète, vos papiers, en hommage à Léo Ferré, le quintet La Banquise de Françoise Toullec, le Newdecaband  de Martial Solal, le quintet Les âmes papillons ou encore l’orchestre Danzas de Jean-Marie Machado. Par ailleurs, elle enseigne la musique depuis 15 ans et compose pour le théâtre et l’image. Elle prête également sa voix pour la radio, le cinéma et collabore à des happenings dans le milieu de l’art contemporain.
 
Philippe Foch : batterie & tablas  Percussionniste de formation, Philippe Foch cultive depuis de nombreuses années une relation forte aux tablas. Son parcours est marqué par de multiples rencontres et croisements avec le théâtre, le cirque et la danse. Il a fondé avec Benoît Delbecq et Serge Adam Les Amants de Juliette et a été le batteur d’Akosh S. Unit et de Didier Malherbe. Il partage actuellement des projets avec Christian Sebille, Erwan Keravec ou Mathias Delplanque. Il s’est produit pour la première fois au sein des Voyageurs de l’Espace lors de la Nuit Blanche, au siège du CNES, à Paris, en 2010. Il a également participé en 2011 à la première édition du festival Sidération en accompagnant des performances d’artistes comme Kitsou Dubois, Jeanne Added et Didier Petit. En tant qu’artiste associé d’Athénor depuis 2006, il a créé plusieurs spectacles avec Brigitte Lallier-Maisonneuve (Kernel), Philippe Le Goff (Nanuq & Ganesh, Jardin), la chanteuse Aurélie Maisonneuve et la danseuse Kazumi Fuchigami (Noun et Nout).
 
Didier Petit : violoncelle & conception Didier Petit propose une musique singulière qui écoute le monde. De 2000 à 2010, il crée 6 faces pour violoncelle seul, Déviation et Don't Explain, qu'il présente partout avec bonheur. Il a fondé en 1990, la collection de disques in situ cherchant à y documenter un (contre) courant d'idées musicales. Il fut aussi à l'initiative des décades de musiques improvisées en 1986, du Festival WormHoles en 2007 avec Etienne Bultingaire et co-fondateur des Allumés du Jazz, association des labels indépendants Français. Il crée l'ensemble Les Voyageurs de l'Espace en 2009 en étroite collaboration avec Gérard Azoulay. Depuis 2011, il est conseiller musique auprès de l'Observatoire de l'Espace et du Festival Sidération au Centre National d'Etude Spatiale (CNES).  

 


dans un jardin à côté de Canton © Kembo

 

LES VOYAGEURS DE L’ESPACE

Collectif scénique à géométrie variable, les Voyageurs de l’Espace jouent de l’hybridation des imaginaires et des formes artistiques pour réinventer notre rapport à l’Espace, loin des idées reçues.

Créée dans le giron de l’Observatoire de l’Espace, le laboratoire arts-sciences du CNES (Centre national d’études spatiales), la formation est née d’une volonté d’investir le champ des musiques contemporaines et d’improvisation au travers d’une approche pluridisciplinaire. Elle est placée sous la direction artistique du violoncelliste Didier Petit et de Gérard Azoulay, directeur de l’Observatoire de l’Espace. Chaque création des Voyageurs de l’Espace fait appel à un plateau différent, mêlant musiciens, danseurs, comédiens, auteurs et scientifiques, euxmêmes venus partager leur expérience de l’Espace. Chacune s’enrichit également d’éléments puisés dans les archives de l’Observatoire de l’Espace, extraits de films, de reportages et d’émissions radio, et autres textes et chansons liés au patrimoine spatial. En mobilisant son réseau d’artistes et de scientifiques et ses ressources documentaires pour donner corps aux projets des Voyageurs de l’Espace, l’Observatoire de l’Espace entend se tenir à distance d’une approche convenue de l’univers spatial pour en offrir de nouvelles perceptions, comme autant de passerelles tendues vers le public. Depuis la création du collectif, plusieurs projets ont vu le jour autour de l’écriture, de l’image et de la musique. Ainsi, à l’occasion de la Fête de la musique en juin 2009, le CNES a ouvert les portes de son auditorium pour accueillir les musiciens Hélène Breschand, Alex Gillo, Terje Isungset, Sylvain Kassap, Jean-François Pauvros, Didier Petit, Christian Sebille et le comédien Damien Bouvet. Ils ont construit un concert autour de cinq thèmes : le Songe, l’Arrachement, dans l’Espace, Ailleurs et le Retour. Dans l’univers du jazz, ils ont détourné des chansons françaises inspirées par l’Espace (de Magali Noël chantant Boris Vian à Paris Combo et leur Mais que fait la NASA ?), des textes littéraires d’autres écrivains – Alain Borer, David Lespiau, Ernest Pépin et Noëlle Revaz de la revue Espace(s) – ainsi que des archives du spatial souvent inédites, des documents brutes, rares, parfois à l’état de rush et muets. 


concert à Pékin © Hervé Pejaudier

 

LES AUTEURS DES CHANSONS

• Olivier Bleys –  Le dandy de l’Espace  Olivier Bleys est l’auteur d’une vingtaine de livres : romans, essais, récits de voyage, bandes dessinées, romans graphiques ou encore récits d’anticipation, parmi lesquels Le Maître de café, (Albin Michel, 2013)ou Canisse, (Gallimard, « Folio SF », 2010).
 
• Sabine Macher – Martine Sabine Macher danse, écrit et photographie. Elle alterne des propositions personnelles – livres, pièces sonores, lectures performatives ou projets scéniques – avec l’inscription dans les propositions d’autres chorégraphes ou metteurs en scènes, ainsi que dans l’espace de revues. Ses derniers livres sont Deux coussins pour Norbert, (Le Bleu du ciel, 2009) et Résidence absolue, aux éditions Isabelle Sauvage, en 2011.
 
• Mariette Navarro – Chanson pour Philae Écrivain et dramaturge, Mariette Navarro travaille à des missions variées liant écriture et théâtre : collaborations artistiques sur des spectacles, comités de lecture, ateliers d’écriture. Elle a notamment publié Alors Carcasse (éd. Cheyne) qui a reçu en 2012 le prix Robert. • Charles Pennequin – Passager clandestin Charles Pennequin a publié de nombreux écrits : Lettre à J. S. (Al Dante, 2000), Pas de tombeau pour Mesrine, chez Al Dante (2008), Pamphlet contre la mort, chez P.O.L (2012). Il propose de nombreuses lectures performées et improvisées, parfois accompagnées de musiciens, et participe à différents blogs.

• Éric Pessan – Le syndrome du zéro Éric Pessan est l’auteur de romans et textes de théâtre ainsi que des textes en compagnie de plasticiens tels que Un matin de grand silence (2010), avec le peintre Marc Desgrandchamps (Éd. du Chemin de fer) ou encore N (2012), avec le photographe Mikaël Lafontan (éd. Les Inaperçus). Il est membre du collectif Remue.net.  • Coline Pierré – Discrètement je m’éclipse  Coline Pierré a publié en 2013, son premier roman jeunesse, Apprendre à ronronner (L’École des loisirs). Elle a également écrit des textes pour des expositions et compose des musiques et réalise des vidéos dans le cadre de projets en collaboration avec l’écrivain Martin Page.  
 
• Karin Serres - XOXO Karin Serres est auteur, metteur en scène, décoratrice et traductrice de théâtre. Elle écrit également des pièces radiophoniques, des romans, des albums et des feuilletons. Elle travaille actuellement en compagnonnage avec plusieurs théâtres. Sa série policière théâtrale Tag, créée par Anne Contensou en 2013, est parue aux éditions Théâtrales- Répertoire contemporain. 

 

 

Le CD est à vendre ICI

Photos: courtesy Didier Petit


In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst