Chris Joris (feat. Naima & Joris) - Home and old stories

Chris Joris (feat. Naima & Joris) - Home and old stories

C

W.E.R.F.

Après les albums Chris Joris Experience Live de 1997; Out of the night de 2002 avec Pierre Vaiana; Rainbow Country de 2006, avec une équipe de rêve, soit Bob Stewart (tuba), Eric Person (ts), Fabian Fiorini (p), Reggie Washington (elb) et Baba Sissoko (perc); Marie's Momentum en 2010 avec Frank Vaganée, voici le cinquième opus WERF de Chris Joris.

Une plongée dans son univers familial (belle photo du regretté Jos Knaepen à l'intérieur de la pochette), en compagnie de ses filles Naima (voc., g, perc) et Saskia (choeur) ainsi que de son fils Yassin (g, voix) auxquels Chris avait déjà fait référence dans son album Bihogo de 1992, avec Naima's tree et To Yassin.

L'occasion aussi de retrouver le pianiste Free Desmyter (Out of the night, Marie's Momentum). A la contrebasse, la très mélodique Lara Rosseel, déjà entendue auprès de Pierre et François Vaiana. Au saxophone, Bart Borremans, un musicien entendu auprès de Piet Verbist, Bram Weijters et Koen De Cauter. Aux percussions (congas et bata), Christophe "El Diablo" Millet.

Ce Home and old stories est une vraie plongée dans le cercle familial avec ses différences de générations et donc d'influences musicales: un vrai patchwork, au sens littéral du terme, au travers de formations à géométrie variable, du duo au septet.

Bien sûr, on retrouve avant tout l'univers coloré des percussions multiples (drums, congas, bata, likembé, berimbau) cher à Chris Joris. D'une part, le likembé (type de sanza) en complicité mélodique avec Lara Rosseel (Eventide en duo, Riana mei avec l'harmonica de Sjarel Van den Bergh) ensuite le berimbau sur Sundown ou des percussions en duo avec Lara Rosseel (avec pizzicati doublés à l'archet). D'autre part, une explosion de percussions en compagnie de Christophe Millet (Butterfly Bush, Mazungumzo) ou avec le choeur de ses deux filles (le traditionnel Barasowayo). Enfin, deux plages avec Chris au piano (Home, Mwasi Waya).

Il y a ensuite les plages vocales centrées sur Yassin (Far Away) et surtout Naima (ballade Both Sides Now de Joni Mitchell, complaintes folk blues Last Kind Words de Geeshie Wiley et Grimm'in your Face de Son House ou cette composition de Naima, My Way, très proche de l'univers vocal de Mélanie De Biasio, avec mélange de sonorités acoustiques et électriques.

Enfin, il y a ces plages avec le saxophone de Bart Borremans: la ballade Brocante ou les envolées de Ayiti, Tuesday Night Stmp ou ce Pumpkin Rose dans un esprit qui évoque Gato Barbieri.

Bref un vrai kaléidoscope, miroir de ce cercle familial aux horizons divers.

Claude Loxhay
en collaboration avec jazzaroundmag


our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée

 

Special thanks to our photographers:

Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Iwein Van Malderen
Olivier Verhelst