Baron, De Looze & Verheyen - MiXMONK (CL)

Baron, De Looze & Verheyen - MiXMONK (CL)

B

Universal

La musique de Monk, de par son art de la dissonance, tient une place à part dans l'histoire du jazz. Elle a été jouée/adaptée par une foule de musiciens: des pianistes bien sûr, comme Ran Blake, Don Pullen ou Misha Mengelberg, mais aussi d'autres instrumentistes, comme Steve Lacy, Paul Motian, Benny Wallace ou le quatuor à cordes Kronos (cfr dossier en plusieurs parties dans Jazz in Time, 1990-91). Cela a encore été le cas, dans les dernières années, avec Monk's Casino (toutes les compositions de Monk en 3 cédés) d'Alexander Von Schlippenbach ou le tout récent Duke & Thelonious de Denis Charolles, avec ses Musiques à Ouïr.

Voici donc un nouvel hommage au génial pianiste et compositeur: un trio américo-belge. A la batterie, Joey Baron qui a fait partie de Masada de John Zorn, avec Dave Douglas; du quartet d'Arthur Blythe (album Down Home) mais aussi côtoyé Bill Frisell comme Enrico Pieranunzi. Il avait déjà collaboré avec des Belges, pour le projet Where is there de la compositrice Myriam Alter, avec Pierre Vaiana au soprano. Son jeu décalé convient à merveille à la musique de Monk et à ce déhanchement rythmique constant.

Aux saxophones ténor et soprano, Robin Verheyen, qui a résidé aux Etats-Unis et a déjà enregistré avec nombre de musiciens américains: Bill Carrothers (albums Painting Space, Starbound), Ralph Alessi, Thomas Morgan, Jeff Davis, soit le N.Y. Quartet (Trinity); Le trompettiste Russ Johnson (A look beyond); Marc Copland, Drew Gress, Billy Hart (When birds leave).

Au piano, Bram De Looze, dont la carrière est en pleine expansion: Urbex d'Antoine Pierre, quartet de Ben Sluijs, KEM de Stéphane Galland, Septych avec le clarinettiste allemand Gebhard Ullmann et, évidemment, le LAB Trio qui a enregistré The Howls are not what they seem, avec les Américains Michael Attias (as) et Christopher Hoffman (cello).

Au  répertoire, cinq compositions de Monk d'époques différentes: Monk's Mood et Aska T de 1947, Bye-Ya de 52, Bobo's Birthday et Ugly Beauty de 67. Mais aussi  des compositions personnelles: trois de Robin Verheyen (MixMonk, The flood, Dance), une de Bram De Looze (Mind Mirror) et une co-écrite (Fifty fifty).

Pas de contrebasse au sein de ce trio, mais un Joey Baron omniprésent et hyperactif, que ce soit sur tempo enlevé, avec un sens aigu des ruptures de rythme chères à Monk (Oska T, Bye-Ya, Ugly Beauty) ou sur tempo apaisé pour souligner, avec un subtil jeu de balais, la beauté mélodique des ballades (Boo Boo's Birtday écrit pour sa fille ou le lyrique Monk's Mood). Au sein d'un même morceau (Dance), il peut passer des baguettes aux balais, ou alors opter pour des mailloches (Ugly beauty). Robin Verheyen passe d'un soprano incisif et voltigeur (Boo Boo's Birthday, Monk's Mood, Mind Mirror, The flood, Dance, Bye-Ya) à un ténor à la sonorité franche, aussi à l'aise dans les tempos énergiques (Oska T, MixMonk) que dans les ballades (Fifty fifty), toujours en accord avec l'envol du piano (belle intro sur Mind Mirror, solo sur Bye-Ya).

On a pu découvrir le trio au Middelheim, on peut dorénavant prolonger ce plaisir sur disque.

© Claude Loxhay
Chronique déjà publié sur jazzaroundmag


our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée

 

Special thanks to our photographers:

Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Iwein Van Malderen
Olivier Verhelst