Ambrose Akinmusire - On the Tender Spot of Every Calloused Moment

Ambrose Akinmusire - On the Tender Spot of Every Calloused Moment

A

Blue Note/Universal

La découverte d’Ambrose Akinmusire, il y a tout juste dix ans au Gent Jazz, reste gravé dans la mémoire.

Avec Michel Portal, Bojan Z, Lionel Loueke, Bojan Z, Scott Colley et Nasheet Waits ( sur l’album Jack DeJohnette), le trompettiste a participé  à « Balaïdor » et son solo sur « Citrus Juice » d’Eddy Louiss en avait laissé plus d’un pantois. Idem peu de temps après aux côtés d’Eric Legnini et Joe Lovano, ou plus près de nous, au Mithra Jazz à Liège avec les partenaires de ce nouvel album complètement soufflant.

Il y a d’abord les hommages, à Roy Hargrove, récemment disparu – sublime moment de recueillement sur « Roy » -, puis « Mr Roscoe » pour Roscoe Mitchell de l’Art Ensemble of Chicago et dont Akinmusire est aujourd’hui le partenaire en quartet. 

« Tide of Hyacinth » ouvre l’album sur un doux souffle de trompette avant que ne surgissent piano, batterie, contrebasse dans un esprit libre et déstructuré rattrapé par le chant de Jesus Diaz qui évoque ses origines cubaines. « Yesss », comme une sourde mélopée envoute par les sonorités vaporeuses de Sam Harris au synthétiseur et « Cynical Sideliners » est une tendre mélodie qu’Ambrose Akinmusire développe au Fender Rhodes en duo  avec Geneviève Artadi, la chanteuse révélée par « Knower » avec Louis Cole.

Le solo de contrebasse de Harish Raghavan en introduction de « An Interlude » séduit par la profondeur de ses sonorités autant que le solo « orchestral » de Sam Harris au piano. Comme d’autres titres de l’album, « Reset (quiet victories & celebrated defeats) » et « Blues (we measure the heart with a Ffst ) » évoquent l’Histoire des Noirs américains avec véhémence ou retenue, tendresse ou colère. Et « Hooded Processions (read the names outloud) » par Ambrose Akinmusire seul au Fender Rhodes conclut l’album  de sonorités sombres, un chant quasi religieux méditatif et profond.

Un nouvel album jalon d’un des musiciens les plus importants de la nouvelle génération de la musique noire américaine.

© Jean-Pierre Goffin





In case you LIKE us, please click here:


Check out Jazz'halo radio: click on this logo please



our partners:

Clemens Communications


Silvère Mansis
(10.9.1944 - 22.4.2018)
foto © Dirck Brysse


Rik Bevernage
(19.4.1954 - 6.3.2018)
foto © Stefe Jiroflée


Philippe Schoonbrood
(24.5.1957-30.5.2020)
foto © Dominique Houcmant

 

Special thanks to our photographers:

Petra Beckers
Ron Beenen
Annie Boedt
Klaas Boelen
Henning Bolte

Serge Braem
Cedric Craps
Christian Deblanc
Paul De Cloedt
Cindy De Kuyper

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Federico Garcia
Robert Hansenne
Dominique Houcmant
Stefe Jiroflée
Herman Klaassen
Philippe Klein

Jos L. Knaepen
Tom Leentjes
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Olivier Lestoquoit
Eric Malfait
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Jean Schoubs
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Donata van de Ven
Harry van Kesteren
Geert Vanoverschelde
Roger Vantilt
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke
Karine Vergauwen
Frank Verlinden

Jan Vernieuwe
Anders Vranken


and to our writers:

Mischa Andriessen
Robin Arends
Marleen Arnouts
José Bedeur
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Federico Garcia
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Mathilde Löffler
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Henri Vandenberghe
Iwein Van Malderen
Jan Van Stichel
Olivier Verhelst