Fred Delplancq Quartet - Horizons

Fred Delplancq Quartet  - Horizons

F

Hypnote Records

On connait Fred Delplancq pour ses participations au groupe fusion « Quetzal » et au «Wrong Object» du guitariste Michel Delville, aussi au «No Vibrato» d’Etienne Richard. Dans sa déjà longue carrière, Fred Delplancq a joué avec tout le gratin du jazz belge : Michel Herr, Ivan Paduart, Phil Abraham, JeanFrançois Pins, Bruno Castellucci, Charles Loos et bien d’autres… Sans compter que ses albums personnels étaient chacun à marque d’une pierre blanche tant le jeu énergique et lyrique à la fois du saxophoniste faisait plaisir à écouter.


Voici donc le troisième opus en son nom du saxophoniste Fred Delplancq, le dernier sorti en 2007 étant l’excellent «Talisman» encensé par la critique. C’est dans la foulée de cette sortie que le saxophoniste rentre une nouvelle fois en studio avec les mêmes musiciens pour l’album qui sort seulement huit années plus tard, et on n’est pas déçu, loin de là !

Voici un album qui fleure bon la tradition jouée avec conviction et énergie. Huit compositions personnelles toutes aussi intéressantes les unes que les autres et un «standard» apriori incongru, «Il a neigé sur yesterday», une mélodie chantée par Marie Laforêt en 1979, un succèsde la variété,  mais dont on a beau chercher l’intérêt pour un jazzman, on ne voit vraiment pas jusqu’à l’écoute de cette étonnante version de Fred Delplancq où le thème apparait clairement, puis est détourné, prend des couleurs bluesy… L’esprit de Coltrane et «My Favorite Things» n’est pas loin.

L’album s’ouvre en solo du leader sur «Strange Atmosphere» puis s’envole en dégageant une chaleur communicative ; il faut dire que le saxophoniste est superbement entouré de Vincent Bruyninckx, un autre musicien qu’on aimerait entendre plus souvent tant son jeu délié et inventif fait plaisir à entendre. «Fritland» ( !) s’envole aussi dans la plus pure tradition des combos des années 50-60, et les deux compères de la rythmique – Sam Gerstmans et Toon Van Dionant – s’en donnent à cœur joie dans un final débridé. Comme pour nous apaiser, l’album se termine sur une belle ballade «Down Under» où une nouvelle fois Vincent Bruyninckx brille par son lyrisme. 

Fred Delplancq nous revient donc avec une galette aux vertus énergisantes bienvenues, un album à recommander sans hésitation !

© Jean-Pierre Goffin

Musiciens:

Fred Delplancq, saxophone ténor
Vincent Bruyninckx, piano
Sam Gerstmans, contrebasse
Toon Van Dionant, batterie


 Jazz'halo radio by
DJ Ferdinand Dupuis-Panther:

 

Facebook  

Clemens Communications

Jazz Rules Radio

De Werf

VKH Torhout

 

Special thanks to our photographers:

Annie Boedt
Henning Bolte

Cedric Craps
Christian Deblanc

Koen Deleu
Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn
Robert Hansenne
Stefe Jiroflée
Jos L. Knaepen
Hugo Lefèvre

Jacky Lepage
Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Willy Schuyten

Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Tom Vanbesien
Jef Vandebroek
Geert Vandepoele
Guy Van de Poel
Cees van de Ven
Geert Vanoverschelde
Patrick Van Vlerken
Marie-Anne Ver Eecke

Jan Vernieuwe

and to our writers:

Robin Arends
Henning Bolte
Danny De Bock
Ferdinand Dupuis-Panther
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Bernard Lefèvre
Claude Loxhay
Etienne Payen
Herman te Loo
Georges Tonla Briquet
Iwein Van Malderen